samedi 10 mars 2018

Ah la Vache - Holy cow !


Un texte spécialement pour ma soeur qui me demandait la raison de la sacralité de la vache en Inde. Je vais faire de mon mieux pour apporter une lumière...
A text specially for my sister who asks me the reason for the sacredness of the cow in India. I will do my best to bring a light .



Wikipedia:

La vache a été et est encore vénérée dans de nombreuses civilisations et religions dans le monde, les plus notables étant l'hindouisme et les religions de l'Égypte ancienne, la Grèce et la Rome antiques.
The cow has been and still is revered in many civilizations and religions in the world, the most notable being Hinduism and Zoroastrianism, as well as the religions of Ancient Egypt, Ancient Greece and Rome .



Wikipedia: 

La vache sacrée, terme d'origine occidentale pour nommer le phénomène de zoolâtrie religieuse à l'égard des bovins. Le terme indien originel signifie « Mère Vache » ou « La Vache-Mère ». La vache est en effet vue comme une « Mère universelle », du fait qu'elle donne son lait à tous.
The holy cow, a Western origin term to name the phenomenon of religious zoolatry with regard to cattle. The original Indian term means "Mother Cow" or "The Cow-Mother". The cow is indeed seen as a "Universal Mother", because she gives her milk to all.


Wikipedia: 

 Mahatma Gandhi considérait qu'il s'agissait du devoir premier de tout hindou de défendre « Mère Vache », symbole de toutes les vies faibles à protéger en ce monde. 
Mahatma Gandhi considered that it was the first duty of every Hindu to defend "Mother Cow", symbol of all the weak lives to be protected in this world.



Carnet de pèlerinage, Swami Ramdas, p. 107, éditions Albin Michel, 1973 (wikipedia)

« En vérité, la vache représente la Mère de l'univers et est un idéal pour tous ceux qui sont doux, purs, désintéressés et innocents. C'est la vache qui donne le lait dont l'homme tire la crème, le beurre et le ghî. Elle est la mère des taureaux qui tirent la charrue dans les champs pour la nourriture de l'homme. Ses bouses elles-mêmes sont très utiles comme combustibles. Et, après sa mort naturelle, sa peau et ses os servent à faire des quantités de choses. Ô mère ! En vérité tu es vraiment Kâmadhenu (vache mythique qui exauce tous les désirs de celui qui la possède) ! » 



La-Croix.com :

Si la vache est vénérée dans toute l’Inde, c’est d’abord parce qu’elle fournit cinq produits sacrés : le lait et ses dérivés, le « lassi » (lait fermenté) et le « ghî » (beurre fondu), mais aussi l’urine et la bouse. 
If the cow is worshiped throughout India, it is primarily because it provides five sacred products: milk and its derivatives, the "lassi" (fermented milk) and the "gî "(Melted butter), but also urine and dung.
-Ajouté au riz quotidien, le « ghî » est offert aux divinités : badigeonné sur les statues ou jeté dans le feu sacré pour accompagner les prières. -Mélangée avec de l’herbe et séchée sous forme de galettes plates, la bouse est utilisée comme combustible en cuisine. -Dans les campagnes, les sols et murs d’habitations en terre battue sont recouverts de bouse, censée éloigner les insectes et scorpions. -Enfin, les bovins d’Inde ont un rôle d’éboueurs puisqu’ils se nourrissent essentiellement de déchets (quoique à force d’avaler des sacs en plastique, ils meurent souvent d’occlusions intestinales…)
-Added to the daily rice, the "ghî" is offered to the deities: whitewashed on the statues or thrown in the sacred fire to accompany the prayers. -Mixed with grass and dried in the form of flat slabs, the dung is used as fuel in the kitchen. -In the countryside, the floors and walls of clay houses are covered with dung, supposed to repel insects and scorpions. -Finally, the cattle of India have a role of garbage collectors since they eat mainly of waste (although by dint of swallowing plastic bags, they often die of intestinal occlusions ...)



Wikipedia: 
Il est impensable pour un Indien de frapper, d’insulter ou de contraindre une vache. D’où les bouchons dans les villes indiennes, provoqués par une vache déambulant dans la rue ou ruminant sur un terre-plein d’autoroute. Lorsqu’un hindou pieux passe à côté d’une vache, il ne manque jamais de la toucher, puis de porter sa main à son front en signe d’hommage.

It is unthinkable for an Indian to hit, insult or coerce a cow. Hence the traffic jams in Indian cities, caused by a cow wandering in the street or ruminating on a highway platform. When a devout Hindu passes by a cow, he never fails to touch it, then to bring his hand to his forehead as a sign of homage.


Wikipedia: 

Dans l'Etat du Gujarat (nord-ouest de l'Inde), le meurtre d'une vache est un acte qui condamne le coupable à une peine de prison à perpétuité.
In the state of Gujarat (northwestern India), killing a cow is an act that condemns the guilty person to life imprisonment. 





MF: 
J'ai même lu quelque part que parfois, un tueur de vache peut être frappé à mort... Comme quoi en Inde, une vie humaine vaut moins que celle d'une vache...
I even read somewhere that sometimes, a cow killer can be hit to death ... Like what, in India, a human life is worth less than a cow ...



Geopolis:

Un zèle suspect. Le respect de la vache, est profondément ancré dans la culture hindoue. Mais le zèle mis à sauver ces bêtes est un phénomène, qui cache une réalité plus complexe. «Protéger ces bêtes dociles a pris une forme plus large à la fin des années 1900. D’abord une réaction à l’ordre colonial, pour protéger sa religion et sa culture. Puis désormais clairement dirigée contre la communauté musulmane», précise au Guardian Neera Chandhoke, professeure de science politique à la retraite. Les «Gau raksha» ciblent sans cesse les musulmans pour qui la vache ne représente aucun interdit. Traditionnellement, dans les Etats où l’abattage est autorisé, le commerce de la viande bovine est tenu par les musulmans.  
A suspicious zeal. Respect for the cow is deeply rooted in Hindu culture. But the zeal of saving these animals is a phenomenon that hides a more complex reality. "Protecting these docile beasts took a wider form in the late 1900s. First a reaction to the colonial order, to protect his religion and culture. And now clearly directed against the Muslim community, "says Guardian Neera Chandhoke, a retired political science professor. The "Gau raksha" are constantly targeting Muslims for whom the cow is not banned. Traditionally, in states where slaughter is permitted, the beef trade is held by Muslims. 
Aux yeux du ministre de l’Intérieur de l’Etat, Gulad Chand Kataria, les torts sont partagés. «Les gens savent que le commerce des vaches est illégal mais ils le font.». Et le ministre d’absoudre les «Gau raksha» qui essayent d’arrêter ceux qui se livrent à de tel crimes. D’ailleurs, le respect de l’ordre moral ne se cantonne pas aux routes. Ainsi, toujours à Jaipur, un hôtel de 28 chambres a dû baisser le rideau. Il a été accusé par des «Gau raksha» de servir du bœuf à table, ce qui est illégal dans l’Etat du Rajasthan. Les autorités locales ont fermé l’hôtel car il n’avait pas de licence pour vendre de la nourriture. Les dénégations du propriétaire n’y ont rien fait. «Je ne servais pas du bœuf. Je n’ai rien à cacher», a déclaré Nayeem Rabbani aux médias. Pourtant, deux des employés ont été arrêtés pour trouble à l’ordre public et atteinte aux sentiments religieux. Le Hayat Rabbani est le seul hôtel de la ville tenu par un musulman...
In the eyes of the state's interior minister, Gulad Chand Kataria, the wrongs are shared. "People know that the cow trade is illegal but they do it." And the minister to absolve the "Gau raksha" who try to arrest those who engage in such crimes. Moreover, respect for the moral order is not confined to roads. Thus, still in Jaipur, a hotel of 28 rooms had to lower the curtain. He was accused by Gau Raksha of serving beef at the table, which is illegal in the state of Rajasthan. Local authorities closed the hotel because he did not have a license to sell food. The denials of the owner have done nothing. "I did not serve beef. I have nothing to hide, "Nayeem Rabbani told the media. Yet two of the employees were arrested for disturbing public order and undermining religious feelings. The Hayat Rabbani is the only hotel in the city run by a Muslim ... 



Wikipedia: 

En Inde, le zébu est élevé pour son lait et sa force de travail. Les animaux trop vieux sont relâchés en liberté. Ils errent dans les campagnes et les villes, à la recherche de la nourriture que les Hindous leur donnent.
In India, the zebu is raised for its milk and labor power. Too old animals are released loose. They roam the countryside and the cities in search of food that the Hindus give them. 



Wikipedia: 

Afin de les vénérer, au son du tambour, les bœufs décorés et guirlandés sont rassemblés sur la place du village pour être paradés dans les rues
In order to venerate them, to the sound of the drum, the decorated and garbed oxen are gathered on the village square to be paraded in the streets. 



MF: 
Presque à tous les jours à Calangute, on peut voir ces 2 hommes se promener avec leur zébu. Ils jouent de leurs instruments de musique et font danser l'animal. Pour la photo, échange de roupies, bien volontiers !
Almost every day in Calangute, you can see these two men walking with their zebu. They play their musical instruments and make the bull dance. For the photo, exchange of rupees, gladly!





Voici ce qui termine mon exposé...
ah oui, j'allais oublier une chose. Bien sur, ici, le McDo existe, mais pas de boeuf, bien sur ! Donc pas de Big Mac ! Pauvre moi ! Ok, j’en vais m’en remettre grace au Maharaja burger LOL 😝
Here is what ends my presentation ...
Oh yes, I was going to forget one thing. Of course, here McDo exists, but no beef, of course! So no Big Mac, nor any beef burger ! Poor me. But ok, I will be fine, thanks to Maharaja burger lol 😝
Marie France xx 

6 commentaires:

  1. Cool merci ma sœur d’avoir accepté ma demande si rapidement.
    Très instructif tout ça, j♥️dore. Bien vulgarisé, merci encore xxx
    Belles photos, tu es en train de te monter de supers soirées diapos. (je sais je l’ai déjà dit, mais c’est plus fort que moi). Je t’aime, on se voit bientôt.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. j'ai quand même un peu paressé en utilisant des extraits trouvés sur internet ;)
      mais j'ai aussi appris. merci pour la demande

      Effacer
  2. Hier j’ai reçu de superbes cartes postales, une des femmes girafes et l’autre des plages de l’Inde. Magnifiques merci merci.
    Merci à mon ti-bof qui a hâte de venir garder chez moi mes poilus d’amour, on T’aiiiimmmeee

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je t’ai envoyé une carte avec les plages de l´inde?
      Ah oui, c’est Mario de MIranda à la plage ;)

      Effacer
  3. Merci ma sœur, ma collection de cartes commence à être drôlement bien garnie. Xxxxxxxxxx

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Faudra trouver une idée pour les montrer... pas trop d’idee honnêtement pour le moment... , mais j’aime relire et revoir mes souvenirs de voyage ;)

      Effacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas