lundi 2 juin 2014

Les canadiens errants... rentrent. Bilan

... ou quand les québécois atypiques reviennent.

Aujourd'hui Jour J, jour de notre retour au Québec, après presque 2 ans de cavale ...
D'ailleurs quand vous recevrez ce mot, on sera sans doute sur une envolée. 4h de vol pour Chicago, 11 heures et qq d'attente, 3h de vol pour Montréal. Arrivée officielle mardi vers 9h du matin.

Ah l'aventure !
Le 14 septembre 2012 nous partions, direction Costa Rica.
Bilan de cette aventure, projet de malade dont je revendique la maternité :
  • 21 mois à cavaler;
  • 9 gardiennages de maisons, et 17 poilus - 3 chats, 9 chiens, 5 chevaux, en 16 mois alignés;
  • 7 pays visités;
  • maintes fois des visas renouvelés, en autant de frontières traversées;
  • 1 langue de plus pour communiquer;
  • des milliers de sourires rencontrés;
  • les mêmes tounes en espagnol écoutées;
  • et assez de tortillas, arroz et frijoles de mangé pour s'en priver les 10 prochaines années !

Fraidy, notre première protégée. Nouvellement arrivés au Costa Rica, Luc et moi ne savions pas comment communiquer en espagnol. La chatte a dû se satisfaire de notre français ;)
* Quizarra notre maison à garder, a été la plus éloignée de la civilisation. Aller: 1/2 heure de marche + 1 h de bus, tout ça pour faire l'épicerie. Idem pour le retour!

Fraidy la chatte vivaient avec Fiera, Charco et Pinto. Ces 3 gentils poilus veillaient sur nous, et vice-versa. 6 mois de pur bonheur dans la rase campagne de ce pays ensoleillé.
* Mon plus gros coup de coeur: le hamac ;)
Et ce gardiennage également a été mon préféré.
 
De ce paradis, des légumes et fruits à profusion. Je dois l'admettre, j'en ai mangé pour me contenter une grosse année :) Tellement bons ces ramboutans et mangoustans fraîchement cueillis des arbres. Malheureusement et à ma grande surprise, les fruits, produits du bon dieu, ne sont pas disponibles partout en Amérique Centrale. Bien souvent, à part les bananes, les melons d'eau et les ananas, fallait se lécher la patte :/
* Mon plus grand délice naturel: le mangoustan, 200 milles à l'heure! Bien après la mangue (que pourtant j'adore).


Le Costa  Rica et les autres pays d'Amérique centrale sont alignés avec de longues chaines de montagnes, de sorte que les climats peuvent varier considérablement. Oui ce sont des pays de soleil... mais les averses sont aussi quasi quotidiennes, du moins pendant nos 6 mois sur la ferme au Costa.  Ailleurs, j'avoue que je n'ai pas trop remarqué. Faut dire que la pluie ne m'a jamais vraiment dérangé dans ma vie.
* Les climats que j'ai préférés: Arenal au Costa Rica pour les grands vents,
et Panajachel Guatemala pour la fraîcheur de la ville

Il y a aussi les 'amis' qui s'invitaient sans notre gré. Heureusement il y en a eu bien peu ;)   À peine 3 ou 4 scorpions, des fourmis assez agressives merci, un petit serpent sous une petite toile extérieure, et des crocodiles (quoique vus du haut d'un pont :)
* Ma plus grosse surprise: un scorpion dans la salle de bains, au 2e étage de notre appart-hôtel de Playa del Carmen. Fripé comme il était, j'en ai déduit qu'il arrivait des égouts de la douche ! Par la suite, j'avais le réflexe de laisser le bouchon sur le trou du drain ;)


 Ici et un peu partout en Amérique Centrale, les plages sont omniprésentes de par le peu de distance à parcourir pour s'y rendre. Par contre... Je pense qu'on est rendus trop difficiles. Nos standards de grands voyageurs sont trop hauts maintenant pour être totalement satisfaits. Les plages sont belles parce qu'on y trouve la mer et les cocotiers, mais les zones sont petites, le sable est noir ou gris, ou c'est difficile d'accès. Oui je sais, on est rendus BEN difficiles ;) Je dois cependant préciser qu'on n'a fait aucune île. Nous sommes toujours restés sur le continent.
* Notre plus belle plage d'Amérique centrale, vous le savez, c'est Playa del Carmen!

Visages de Granada au Nicaragua, j'aurais pu faire ces photos partout lors de notre séjour. De façon généralisée, les gens qu'on a rencontré ont toujours (mis à part de TRÈS rares exceptions) été gentils, super accueillants, heureux de nous aider, heureux de nous entendre tenter de parler leur langue, heureux de nous savoir heureux.
* Si je devais absolument dire qui étaient les plus agréables... impossible. Mais je donne une mention spéciale aux nombreux et sympathiques joggeurs des routes campagnardes de Coban (Guatemala)
* Les moins? Ah ça je sais, les trop nombreux touristes snobs.
 
De ces pays tropicaux, on peut y voir bien des espèces qu'on ne trouvera jamais au Québec. Des singes qui hurlent au-dessus de nos têtes, des lézards se faisant bronzer sur les rochers, de gros iguanes grignotant dans les arbres voisins, des perroquets criant à qui mieux mieux, des quetzals et toucans... et aussi combien d'autres bestioles qu'on n'a jamais vu et qu'il aurait fallu aller dans des réserves ou zoos protégés (et payants). Ben oui, c'est comme ça ! Vous, au Québec, vous en avez vu beaucoup des castors, orignaux et ours en liberté ? Ben en Amérique centrale, c'est pareil ;)
* Ce que j'ai vu de plus exotique (dans son habitat naturel) et qui m'a rendu heureuse: les 2 amoureux quetzals en vol. Rouges flamboyants!

Nos moyens de transport... Ahhh, telllllement de choses à dire! Vous le savez qu'on est des spécialistes des transports en commun. Économiques, efficaces et confortables... euh non, pas toujours confortables :)  Partez du principe que plus le pays est pauvre, plus le bus est... proportionnel! ;)
* Les plus belles routes: le Panama. Les plus tortueuses: le Guatemala, quoique certains endroits du Costa l'étaient passablement aussi. Les routes le plus défoncées: Honduras. Les bus les plus déglingués: au Guatemala. Quoique les diablos rojos de Panama City ne leur faisait pas tort. Et à bien y penser, tous les pays visités en ont pas mal aussi dans leur flotte !
Quant aux "chicken bus", on n'en a vu qu'un seul (un bus où il y avait vraiment un poulet), vous vous souvenez? Au Nicaragua.

Luc sur la plage au Panama. Bizarre, je n'ai que peu d'opinions sur ce pays. Grosse ville industrialisée, îles hyper touristiques... et reste du pays inintéressant. Peut-être à cause de ses routes planes, ce pays m'est apparu ennuyant. Du moins c'est mon avis, désolée pour ceux qui aiment.
* Donc le pays le moins intéressant pour moi: le Panama.
* Mon préféré: hummm le Nica et le Guatemala, ex-aequo.

J'AI FAIM!
Je blague, mais n'empêche, j'ai hâte de bien manger. Ici pour bouffer à petit budget, on y croque à peu près toujours la même chose. Déjà que je n'aimais pas les tortillas et autres repas à la farine de maïs, ils ne mangent que ça! Oh j'exagère, mais si peu.  Par contre, heureusement que lorsqu'on garde des maisons, on peut se faire la cuisine à notre goût :)
* Mon mets préféré: le poulet frit. Il y en a BEAUCOUP ici (mais pas au Mexique) ! Une chance qu'il y avait ça pour compenser ;)  Et j'avoue aussi avoir souventes fois craqué pour les meilleurs ceviches de bord de route, au Costa Rica ;)

Les fleurs, et les couleurs des habitants. Ahhhh !
* La végétation la plus luxuriante était au Costa Rica.
* Pour les habits, ceux des indigènes du Panama, Nicaragua et Guatemala et un peu au Mexique, remportent la palme. Ailleurs le même tenue occidentale est de mise. Dommage, j'adore me sentir ailleurs grâce aux vêtements des locaux :)
* Ma fleur préférée: la fleur bisou (Psychotria elata). Vous vous souvenez ?
 
L'Amérique Centrale compte dans les pays en développement. Et ça paraît. Pas de gratte-ciels (sauf à Panama City), peu de grosses infrastructures (sauf les éoliennes, surtout au Costa Rica), et de vieux bâtiments historiques datant de la conquête espagnole (surtout au Honduras, Nicaragua et au Guatemala). Ah oui, ils ont aussi des églises, beaucoup d'églises! Et bien sûr des ruines, non seulement celle des mayas, mais aussi des familles pauvres qui y habitent encore aujourd'hui :/
* L'infrastructure la plus impressionnante: le canal de Panama bien sûr.


La sécurité, gros sujet chaud. On avait tellement de craintes à notre arrivée, pour certains pays surtout. On lisait des histoires d'horreur à tout bout de champ. Mais si ça peut vous rassurer, en 21 mois, on n'a jamais eu de difficulté. Rien de rien (si on exclut notre bizarre bonhomme à Guatemala city). Bien sur, on a peut-être été chanceux, mais les mésaventures ne sont pas automatiques. Avec des règles de sécurité de base, et en respectant les consignes des gens qui connaissent le coin, personne ne devrait se priver de visiter ces pays.
Et comme nous avait dit un guide touristique au Guatemala, ici pour s'assurer d'avoir une bonne journée, on la met dans les mains du Seigneur. Parait que ça marche. Nous avons trouvé ici beaucoup de croyants et pratiquants (mais pas mal moins au Mexique).

* Le pays où on a vu le plus de gardiens armés : El Salvador, suivi du Honduras.
* Les endroits où on s'est senti le plus inconfortable: les villes de Tegucigalpa, suivi de Guatemala city.

Le budget, autre sujet chaud. On voyage avec nos cartes de crédit et de débit, mais on avait aussi des chèques de voyage (je pense vraiment qu'on est les derniers au monde à utiliser cet argent de papier!). Je dirais heureusement parce que si on avait dû ne faire qu'avec nos cartes, ça aurait été impossible. Nos cartes ont un NIP de 5 chiffres, alors que les guichets automatiques demandaient des NIP à 4 seulement. Pas besoin de vous dire que c'est une chose qu'on devra regarder au Québec avant de répartir! On a même dû demander assistance au consulat canadien au Honduras. Merci madame, très bon service ;)
* Le pays le plus onéreux: le Costa Rica.  Le plus économique... Hummm, ils s'équivalent pas mal quand on mange aux comptoirs de rue, et qu'on loge dans les petits hôtels (le plus souvent dans les hôtels que les locaux utilisent. Aussi, sinon plus intéressant que ceux que les touristes fréquentent ;)
Notre budget: 18 000$ pour 21 mois, pour nous deux. TOUT est inclus. Aucun frais au Canada. Pas mal non ?
Et voila notre bilan. :)
On est super heureux de notre expérience, et si c'était à refaire, on referait sans hésiter... d'ailleurs...

...où partons-nous maintenant... Merida, Palenque, Belize ?...
ah oui, l'aéroport, direction le Québec !!!


Ah! Quelle belle vie que celle des oiseaux. 
 Avancer tant et aussi longtemps qu'il le veulent ou le peuvent, 
 Se poser le temps d'un souffle, d'une nuit ou d'une amourette, 
  Puis reprendre la route en direction de ce que leur intuition ou instinct leur souffle. 
 Oui, ils sont heureux... mais on sait déjà que...
MF et Luc vont repartir!

Les québécois atypiques, canadiens errants très contents de rentrer... mais préparant déjà le prochain départ

Allez, bons vols !
Et surtout, à très bientôt !
MF et Luc ;)

3 commentaires:

  1. Quel bel expérience de vie vous vivez les amis... Savourez - le...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Renée, tu peux en être certaine. La vie est trop courte :)

      Effacer
  2. Beau gros résumé d'un beau p'tit voyage...
    ;-)
    Je vous en souhaite encore pleins d'autres !!
    :D

    RépondreEffacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas