jeudi 27 mars 2014

Procession religieuse à Antigua

Après Guatemala City (la capitale),
plutôt que de prendre les navettes de touristes et dépenser 20$/personne, nous avons décidé de prendre le bus 'InterUrbano' pour Antigua.
 
La photo montre un bus comme celui qu'on a emprunté.
Bien sûr notre gouvernement canadien nous déconseille vivement de le prendre pcq les mesures de sécurité n'y sont pas les mêmes qu'au Québec... mais on est pas au Canada, et on aime l'aventure (et sauver de l'argent ;) !
Seuls blancs sur le bus, à 3 sur chaque siège, pour peut-être 5$ en tout (pour les deux), et après environ 3h de route montagneuse, nous voici à Guatemala la Antigua (l'ancienne capitale).





 
 
Arrivés un vendredi soir, nous tombions dans le week-end débutant les activités du carème (et  comme toute autre fête religieuse en Amérique Centrale, c'est très célébré). Alors 1ère procession le samedi soir, celle des enfants, puis dimanche, celle des adultes. Voici un peu ce que ça ressemblait.

Au tout début de la procession religieuse, marchait un groupe de femmes endeuillées, puis des hommes. Tous vêtus de noir, robes noires avec mantilles et gants, ou complets cravate.
Puis arrivent les gladiateurs romains


Suivent les garçons qui promenent le Christ
 
Les fillettes avaient la charge de la Vierge, en 4e lieu

Et enfin suivaient la fanfare (tambours, clarinette, trompette, et quoi encore)

Le pattern est le même avec les adultes, mais en plus élaboré et en beaucoup plus long.
Alors que le défilé des enfants partait de la cathédrale pour y revenir environ une heure plus tard, la procession du lendemain avec les adultes partait du village voisin (environ 3 km) et débutait à 10h du matin. Tout ce beau monde célébrait le début du carème, où le Christ condamné à mourir sur la croix, est paradé partout dans la ville. Le retour à leur lieu de départ était prévu vers les 22h. Les gens se relayaient tout le long du parcours, un peu comme une course à relais
 
Une partie de la procession.
Des femmes et hommes endeuillés, puis les gladiateurs. Suivent des hommes en tuniques mauves ou blanches représentant sans doute le peuple venu assister à la condamnation du Christ.
Le tapis de fleurs et verdures (beaucoup d'aiguilles de pin) est installé juste avant la procession. C'est une offrande présentée par les résidents qui vivent souvent juste en face de l'endroit où passe la procession. 
Parait que la procession du vendredi saint est largement plus élaborée, et les tapis se construisent la veille. Ils seraient aussi beaucoup plus grands et encore plus beaux. Si le pélerinage vous intéresse, parait que c'est vraiment à voir, mais prenez-vous de bonne heure, les hotels sont pleins et chargent le double pour les nuitées

Tapis de rue pour la procession
 

Impressionnant de voir le haut niveau de participation des locaux, la grande majorité des hommes vêtus de cette tunique toute la journée, même quand ils ne sont plus de la procession

Voici la plateforme du Christ, soulevée par la foi... et les bras des chrétiens.
La veille, c'était la même que les enfants soulevaient!


Voici le Christ en 3/4 de parcours (vers les 19h) devant la Cathédrale
(en passant, c'est ici qu'un malfrat a tailladé mon sac)
Des fidèles accompagnent la procession.
Voyez les habits des femmes. Ainsi se vêtent-elles au Guatémala. Magnifique !

2e chariot (sans roues il me semble bien) de procession, cette fois supportant la vierge Marie (je crois). Ici, ce sont des femmes qui le soulèvent et le font avancer, aussi pendant les 12h de la procession

Une autre guatémaltèque dans ses habits de tous les jours.
 Le camion blanc faisait partie du défilé religieux. Des travailleurs balayaient tout à la suite de la procession: tapis de fleurs tout aplati, et tout autre détritus sur la chaussée. 15 minutes après le passage des pèlerins, plus rien n'y parait et la rue est rendue aux véhicules. Comme efficacité, nos cols blancs et bleus québécois peuvent en apprendre !

Alors voici notre expérience religieuse à Antigua. J'aurais bien eu d'autres images, mais je crois que vous avez saisi l'idée.
 

Je vous embrasse.
Et comme ils disent très souvent ici, que Dieu vous bénisse !

MF xx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas