vendredi 8 novembre 2013

Silence radio, suite

J'étais triste. Internet voulait pus marcher depuis 9h à matin. Je me suis dit, "ah non, les vendeurs de cuivre encore"! (qui en passant vendent des rouleaux de fil de cuivre en pleine rue à Tilaran, au vu et au su de tout le monde, incluant sans doute la police... Coudonc, c'est tu arrangé avec le gars du câble ces voleurs là !) (allusion à mon texte de la semaine passée "Silence radio".) Et pis fiou, ce pm, j'ai pensé éteindre et rallumer le branchement internet au mur, et "¡Como un milagro!" (comme un miracle), c'est revenu! Mais là, j'ai un million de courriels qui rentrent (beaucoup de pinterest, j'sais ben pas qui ça peut être... Oui je l'avoue, j'ai développé une dépendance à Pinterest. C'est fou comme y a des choses la-dessus!) Je vous embrasse tous, et "¡Viva el internet!" xx MF XX Visitez aussi notre blogue : homeOsoleil.blogspot.com

2 commentaires:

  1. Ah wow !! c'est fou comme rien qu’un p’tit coup de piton “off” et “re-on” peut faire toute la différence... et hop... la vie reprend tout son sens !! entéka, pour plusieurs d'entre nous, l'internet est quasiment vital... comme pour moi, il est le contact avec le meilleur de mon monde... c'est-à-dire : mes meilleurs amis !! <3

    RépondreEffacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas