lundi 19 mai 2014

Des photos en rafale

... dans l'ordre ou le désordre
Bord de mer à Playa del Carmen. On en a pour qq kilomètres à marcher ,si on veut. Eh oui, pourquoi pas dans l'eau comme Luc le fait ??  Le pélican quant à lui... ;)

El zocalo, place centrale de la ville. Les mexicains viennent s'y balader... à travers les touristes qui viennent s'y balader aussi. Presque tous les pm et soirs, sur la place, il y a des spectacles de danse folklorique (de mayas)
Au fait, zocalo veut dire 'socle' en espagnol. Ce nom vient d'une place (à Mexico je crois) qui avait un socle, vide de statue. Depuis, le nom est resté

Un des spectacles de danse traditionnelle. Musiciens de percussions et instruments à vent (dont un coquillage) et danseurs dont les chevilles sont garnies de semences de 'oeil de boeuf' (ou autre semence semblable... à moins que ce ne soient de petits coquillages ?) qui s'entrechoquent, rejoignant ainsi les sons des musiciens dans leurs pas
Les fameuses semences 'oeil de boeuf', grosses comme une grosse 'grosse-orteil'

Catrina, une déesse de la mort. On trouve souvent cette créature très féminine et élégante dans les rues de touristes de Playa del Carmen, et des cranes dans les boutiques.
La Calavera Garbancera a été créée par l'artiste mexicain José Guadalupe Posada en 1912 pour se moquer des personnes d'origine indigène qui avaient accédé à la richesse ou à des fonctions importantes durant la présidence de Porfirio Díaz, et qui copiaient la mode et les usages européens, particulièrement ceux de France, d'Espagne et du Royaume-Uni. On les appelait alors populairement "garbanceros".
Après avoir été populaire durant les dernières années de la vie de Posada, ce personnage est devenu un des symboles majeurs du jour des morts mexicain.On a fêté l'an dernier (2013) au Mexique le centenaire de sa création.
  Le mot « catrina » est la déclinaison féminine de « catrín », qui signifie « dandy » au Mexique. Ce personnage, représentant un squelette de femme portant un chapeau très élégant, venant en général de fabricants européens, distinctif de la bourgeoisie porfirienne, a une fonction de memento mori destiné à rappeler que les différences de statut social n'ont aucune importance face à la mort.
http://www.fait-religieux.com/au-mexique-la-mort-se-prenomme-catrina 
Perso, j'aime bien la finale de ce texte ! MF :)

Sur la plage, de jour, les sauveteurs semblent bien occupés... sur leur téléphone mobile ! Non j'exagère... quoique !

Devanture de boutique sur la Quinta (la 5e) de Playa del Carmen. Ces deux mariachis sont bien tranquilles. Ses acolytes de chair par contre, offrent des prestations aux 4 coins de la ville. Les mexicains adorent les écouter, même sur la plage, même quand ils ne sont qu'un groupe de jeunes hommes.

Matinée de bronzette. Comme vous voyez, j'étais en face du ferry pour aller sur l'île de Cozumel.
Pour répondre à la question, non, on n'y est pas allés.

Ah tiens, comme je parlais des mariachis. En passant, les VRAIS mariachis sont en groupe de 5 à 11. Ici, ils se tiennent en petits groupes de 2 ou 3. C'est bien assez ;)

Playa del Carmen, je l'ai déjà dit, est une belle petite ville, très axée sur le tourisme de plage. Mais en dehors de la Quinta, elle redevient une petite ville... normale :)
Dans le sens des aiguilles d'une montre: 3 Catrinas; la petite chapelle sur la Quinta où on y voit des mariés venus se faire prendre en photo; un sac représentant des directions routières; une orchidée; et encore, le bord de mer

Gros rhume la semaine dernière, et j'ai contaminé mon chum qui en est atteint cette semaine.
Parce que je toussais vraiment beaucoup, j'ai voulu être rassurée concernant une bronchite possible. Une visite chez le doc, puis chez le pharmacien... et je n'avais qu'un bon virus. Alors comme vous l'imaginez, ça a pris ... 7 jours pour me soigner.
En passant, une visite chez le doc m'a pris maximum 1/2 heure, et coûté 30 pesos (2 1/2$) !
Et après on veut me vendre une assurance santé ?!

C'est tout pour aujourd'hui. Je vous en montre quelques unes encore une prochaine fois, et ce sera fini pour cette aventure en Amérique Centrale !
Oui, ça achève !

Grosses bises
MF xx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas