samedi 19 avril 2014

Les ethnies et les guatémaltèques

 
Panajachel compte plusieurs ethnies dans la ville et ses environs. Les 2 plus importantes sont des ethnies mayas: les Kaqchikels et les Tzutujils. 
 
Fillettes
aux couleurs des Kaqchikel
Les gens que l'on voit ici à Panajachel vêtus d’habits traditionnels, sont des représentants de ces ethnies. Ils représentent une grande majorité de la population en ville.

Ils sont ainsi vêtus, mais surtout les femmes et les fillettes, et les hommes d'âge mur.
 
 
 
 


Homme Kaqchikel,
 et jeune homme habillé à l'occidental (kaqchikel ou non)
 comme tous les autres jeunes.
 
Généralement les hommes portent des pantalons à hauteur de la cheville. Le plus souvent avec des imprimés, ou surtout dans des tissus tissés très travaillés.


La chemise ouverte au col est dans les mêmes teintes mais aux motifs différents.
Ajoutez une large ceinture tissée (comme notre ceinture fléchée), d’habitude à une seule teinte. Parfois cette ceinture est remplacée un large bandeau faisant office de jupe, et qui va jusqu’au bas des genoux. Les hommes la porte alors avec ou sans pantalon.
Et pour compléter le tout, ils ont presque toujours un chapeau.

Mon même monsieur Kaqchikel

 
 

Les femmes quant à elles portent une blouse, une jupe, et la ceinture étroite, tous tissés.
À cela s'ajoute souvent un tablier coloré dans les mêmes teintes, mais aux motifs différents. Je me suis fait dire que les motifs représentaient des icones (animaux, oiseaux, plantes, etc) auxquels croient les kaqchikels.
Comme pour les hommes, les tissus ont généralement de petits motifs colorés mais les couleurs de fond sont plutôt sombres (violet, bleu foncé, vert forêt…).
Parfois les femmes portent des rubans tressés dans leurs nattes, ou carrément enroulés sur le dessus de la tête, dans les mêmes teintes (le tocoyan). Ce rouleau servira aussi, souvent, à y déposer des paquets ou paniers, plein de produits divers (souvent des produits destinés à être vendus aux touristes).
Et d’autres ont quelques fois un pan de tissu plié sur la tête en guise de coiffe.

Remarquez sa belle blouse travaillée à la main.
Des heures et des heures de travail.
Sur les marchés de rue, 
vous trouverez des tonnes de modèles semblables.



Femme tisseuse qui se prête à l'exercice
pour les touristes... bien sur !
C'est dans'game comme on dit ;)
Comme je l’ai déjà mentionné, très rares sont les femmes habillées à l’occidentale ici à Panajachel, et encore moins en pantalons. Ce sont pour la plupart des jeunes femmes ou des adolescentes qui sont vêtues ainsi (à l'occidentale).

Notez enfin que ces vêtements étaient TRÈS PEU vus à Guatemala City. En fait, je n’en ai pas vraiment remarqué. Et à Antigua, il y en avait, mais pas autant.
 
Comme pour nos amérindiens au Québec, les ethnies y sont probablement quasi absentes dans les plus grandes villes. Et puis, comme dans toute grande ville, les habitants ont l’habitude de se ‘moderniser à l’occidentale’.

C'est dommage quand même, trouvez pas ?!





Une dame vêtue de ses beaux atours,
ainsi que son paquet sur la tête,
sans doute destinée aux touristes en manque de souvenirs.
 
 
 
 
 
 
 
 




Bon Panajachel achève.
Allons assister aux cérémonies pasquales, puis ce sera la fin.
Lundi qui vient, on repart, direction Coban.
 
Je vous embrasse. Joyeuses Pâques à tous !
 
MF xx :)



2 commentaires:

  1. Merci pour cette belles description. Très intéressant comme toujours.
    Passe un très beau jour de Pâques, amuse toi bien xxx

    Rox

    RépondreEffacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas