jeudi 24 avril 2014

Coban

 
On sait qu'on est en Amérique centrale quand le matin, on sort de notre chambre et que la musique depuis le balcon, nous incite à danser la bachata! Sourire garanti !

La cathédrale de Coban

 
Lundi passé (après pâques), nous sommes partis de Panajachel, un peu attristés quand même, de quitter cette jolie petite ville sur le bord du lac Atitlan. On a pris le bus local, direction Solola - Los Encuentros - puis Santa Rosa de Quiché - Uspantan - et Coban. Une "ostifie de ride", comme qu'on dirait ! ;)
 
Partis dès 7h le matin, (on s'est accordé une pause de midi à 13h30, temps pour reprendre ses esprits, se replacer l'estomac et le re-remplir) et arrivés vers les 16h. Pour peut-être 12$/chacun (un service de navette pour touristes nous aurait couté entre 35 à 40$/personne... donc une belle économie de près de 50$! Cool! :) 
Lieu de piété à l'église du Calvaire

 
Mais on était en minibus paquetés... ben paquetés! (dans le sens plein)
Juste pour dire, un minibus a une possibilité de 18 personnes environ. Notre minibus le plus plein devait contenir 36 PERSONNES environ - ok, dont une dizaine d'enfants +/- vieux. Dieu merci, il n'y avait pas de chicken [poulet] en plus !!  ;) 
 
Reste que faut avoir l'estomac solide pour se faire brasser sur des routes qui sont généralement correctes; parfois tortueuses et à flanc de falaises; et avec des nids d'autruche et/ou des dos d'ânes aux 100 mètres; ou un bout en gravier; en ayant peu d'espace vital autour de soi; parfois sur un siège qui n'a pas de dossier; et des coudes dans les côtes; quand ce ne sont les fesses qui tiennent de peu sur le banc... Mais, finalement, on a survécu ;)

Une des magnifiques orchidées du restaurant Cunata

Bref, on est à Coban (Guatemala) depuis deux jours.

 
Autre petite ville agréable et très authentique, au centre du pays. Rien de tel au matin que d'aller courir jusqu'au village voisin, en compagnie de plusieurs guatémaltèques qui se mettent aussi en forme, et de voir la vallée s'éveiller tranquillement. La vue y est mystérieuse avec la campagne habitée des animaux de ferme dans sa chape de brouillard.
Coban, rien à y faire vraiment, si ce n'est y vivre au rythme des locaux. Cool, comme j'aime!
 

Monument à Manuel Tot, martyr de la guerre d'indépendance du pays

Demain (vendredi) on quitte (déjà) pour de diriger vers Flores - 8h de gros bus à faire... espérons que le transport sera un peu plus confortable que pour aller de Panajachel à Coban! La-bas, on devrait aller visiter des ruines maya. Paraît que c'est un "must". Enfin, on verra!

Et vive l'aventure! :)
 
Grosses bises.
 
MF  XX
 
 
 
Vitrail dans une église de la ville
 


 

4 commentaires:

  1. Bonne route mes amis !!
    Bizoux !!

    RépondreEffacer
  2. Finalement, on vient d'arriver... 5h de bus! (pas mal mieux que ce qu'ils disaient), mais on a fait la route dans un minibus encore. Fa qu'on s'est fait brasser la carcasse! :( Pas grave, on dormira mieux ce soir ;)

    RépondreEffacer
  3. Ah bien, tes descriptions donnent le goût d'y être, dans la ville, pas dans le minibus :)
    Continue de nous décrire te journées ensoleillés... Ça change de notre printemps tardif

    Bisous hermana
    Rox

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci ma sœur.
      C'est vrai que le soleil ici plombe. Je regrette Panajachel et Coban, il y faisait pas mal plus frais qu'à Flores! Mais on ne se plaint pas ;)
      Bonne fin de printemps, que l'été arrive, avec nous autres!
      Belles bises <3

      Effacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas