lundi 24 mars 2014

Sécurité au Honduras et Guatemala


Selon les statistciens, le Honduras a le taux d’homicides le plus élevé de toute l’Amérique centrale... (crimes violents dont meurtres, assauts) où, Dieu merci, rien ne nous est arrivé. Beaucoup de mises en garde, des gardes armés à presque toutes les portes, mais finalement plus de peur que de mal. On nous met en garde, et en respectant les consignes, tout s'est super bien passé.

Depuis qq jours, on est passés au Guatemala. Mêmes niveaux de dangerosité par rapport à la sécurité. Mais cette fois, les consignes varient. Sur internet ça va de tous les côtés, allant du "Attention" à "Faut pas capoter"... Au comptoir touristique de Guatemala City, la dame très gentille et généreuse en infos, nous dit que "c'est pas pire que dans d'autres pays ou villes du monde" (remarquez, elle n'a pas avantage à nous effrayer ;)

Comme on est un peu entêtés, on a décidé de se faire notre opinion sur Guatemala City. 2 nuits, tout s'est bien passé. Pour nous simplifier la vie et ne pas avoir à être hyper vigilants, on se promenait les mains vides sauf notre bouteille d'eau, qu'un peu d'argent pour la journée, et sans sac ni appareil photo. Très bonne idée.
Reste un petit incident, très mineur, mais qui vaut la peine d'être raconté par Luc:
Voici tout de même un fait cocasse (tout récent et très révélateur) qui nous est arrivé...  
A Guatémala City (la capitale du Guatémala), un Guatémaltèque d'une quarantaine d'années (appelons-le Julio), se disant professeur dans un village éloigné de la capitale, est venu nous faire la jasette pendant qu'on se baladait sur un trottoir. On parle de voyages, du Canada, du Guatémala. Julio nous dit venir en ville pour des traitements dentaires beaucoup moins chers qu'en campagne. Tout se passe normalement jusqu'au moment où il nous offre d'aller prendre un café avec lui dans un resto. Étant prudents de nature et voulant continuer notre balade en couple, on répond poliment à Julio par un gentil "Non". En moins d'une seconde, Julio tourne les talons et nous quitte sans rien dire...  
Comment avons-nous interprété ce comportement ? MF est restée bouche bée, ne sachant que penser. Moi, j'ai immédiatement senti qu'on venait d'insulter Julio. Avait-il un agenda caché ? Voulait-il nous monter un bateau et nous soutirer de l'argent ou des informations personnelles ? On ne le saura jamais, mais on a vite compris que son comportement (initialement impeccable) cachait une (très probable) malhonnêteté...  
Comme d'autres expériences (parfois difficiles à comprendre sur le coup), on la met dans nos bagages et continue nos périples un peu plus avisés. ...  
Pour ce qui est de la sécurité d'un endroit (pays, province, région, ville, rue...), selon notre expérience, c'est très subjectif et très personnel. Je suis convaincu que plusieurs de nos parents et amis n'iraient jamais dans plusieurs endroits qu'on va. Mais, nous on ose. Et (à date), on n'a aucun incident majeur à rapporter.  
Ceci étant dit, je suggère d'oser parfois aller faire sa propre opinion et de ne pas toujours se fier sur les dires d'autrui. Par exemple, le gouvernement du Canada tient un site Web où on peut lire les infos les plus à date sur la sécurité de n'importe quel pays. Encore là, notre gouvernement est toujours très frileux en matière de sécurité et se protège en émettant des avis très "peureux". Il ne veut surtout pas prétendre qu'un pays est "très sécuritaire", s'il a le moindre doute que ce pays n'est que "sécuritaire".
Et 2e petit événement, à Antigua (ville très jolie... et hyper touristique) hier soir, je me suis fait taillader mon sac à main (genre de grand sac de tissu que je porte en sac à sos). On assistait à une procession religieuse et Luc a senti qq chose frotter contre lui. Comme il croyait que le sac dérangeait, il se l'est mis sur le ventre.
Ce matin, j'ai constaté une large entaille. Heureusement mon sac à un fond double, et l'entaille a été faite sur la poche (donc 4 épaisseur de tissu). Bien du travail pour le voleur. Il n'a pas eu le temps de prendre quoique ce soit.

Ça nous fait donc deux nouvelles expériences à notre c.v. de voyageurs.
Entre vous et moi, les voleurs et autres pick-pockets, et les assauts de toutes sortes, il y en a partout dans le monde... mais ça valide qu'il faut faire attention à ce qu'on a sur soi! Et qu'on garde les yeux ouverts! On montera d'un cran nos précautions.

On vous laisse, on part s'acheter des armes!
(ben non, c'est une blague vous savez bien ;)

MF

1 commentaire:

  1. Oui, bonne idée...
    armez vous jusqu'aux dents...
    de vos précautions
    et de votre prudence, bien sur !!
    Bonne continuité...
    Love you !! Bizoux !!

    RépondreEffacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas