mardi 4 mars 2014

Honduras nous voici

Premier arrêt, Tegucigalpa ! Ou Tegus pour les intimes.
C'est la capitale du pays, une grande ville assez industrialisée avec une belle rue piétonnière dans le quartier colonial espagnol. Quartier sur, mais on nous suggérait fortement de n'y rester que le jour. C'est confirmé.

Notre bus de la frontière entre le Nicaragua et le Honduras. On avait pris le bus local depuis Esteli pour moins d'1$. De la frontière à Tegus, ça nous a peut-être coûté 5$... me rappelle plus trop, mais je me souviens que c'était beaucoup moins que ce que la compagnie Trans Nica demandait (26$/personne) pour Esteli-Tegucigalpa

Jolie bain d'oiseau dans le parc des Nations Unies sur la colline du Picacho

Le Christ du Picacho domine la ville de Tegus. Luc est à sa base.
Vous verrez plus loin ce qui l'entoure, ainsi que la vue de la ville

Dans le théatre national. On y est venu entendre un concert de jazz de Karla Lara. Cool ! En plus on a pu choisir une loge de coté. Exactement celle de droite :)

Partout en Amérique centrale, Jésus, le Christ, Dieu, sont partout. Cette fois sur le paneau vitré de notre bus. Pas de doute, on est protégés ;)

La basilique (ou cathédrale ?) de Tegucigalpa. Jolie. Aux accents coloniaux, réservée à l'époque aux espagnols
L'église Dolores (des douleurs), celle-ci réservée au peuple hondurien (à l'époque de la conquète espagnole)  Perso, je préfère celle-ci à la Basilique :)


Une autre murale, comme je les aime.
Ici à Tegus, j'ai dû me restreindre. Tous les gens me disaient que c'était risqué de me faire voler ma caméra si je la montre... même dans les restaurants sans gardiens (s'il y en a, ils sont toujours armés bien sur !). Fa que j'ai pris cette photo, point barre. Dommage, j'en aurais pris d'autres :(

Anecdote monétaire: comme on est les derniers au monde à utiliser des chèques de voyage, c'est devenu de plus en plus compliqué à les faire changer. On n'avait plus d'argent; ma carte de crédit ne fonctionnait plus (mot de passe oublié, donc bloquée après 3 essais grrrr); et cartes de débit à 5 chiffres ne fonctionnent pas dans un guichet automatique à 4 chiffres (!)... on était dans la chenoutte un peu.  Un gentil appel à l'aide à l'Ambassade du Canada à Tegucigalpa. Maricela nous a assisté à trouver une institution qui nous changerait de nos chèques de voyage. Finalement... merci Maricela !  En plus, le changement de chèques s'est fait sans frais !  Wow ! Dieu est encore avec nous ;)

Notre concert de jazz. Pour 100 Lempiras (5$), le show commencait vers les 19h30, fin vers les 21h.
On nous avait dit de circuler en ville sans problème le jour, mais la nuit, de rester dans nos hotels... à 21h, c'est la nuit ou non ? Ben, on va dire que oui. Tout s'est bien passé, mais de marcher presque seuls sur les trottoirs à peine éclairés, avec des gens qui fouillent les sacs de poubelle sur les trottoirs, et les itinérants couchés ou assis sur les entrées de commerces tous fermés avec des grilles ou des rideaux de fer... Sans présence policière malgré ce qu'on nous avait dit... Mettons qu'on a marché vite entre le théatre et notre hotel, assez près une chance (quasiment trop proche pour noliser un taxi).

Sur le Picacho, il y avait 'El sendero des jajaja' (le sentier des hahaha) où régnaient plusieurs miroirs déformants. On s'est amusé à des séances de photo ;)

El Picacho. Sur le mont, le Christ en position d'élévation. Très bel endroit calme et sécure (oui, il y avait des gardiens armés :)


Autre vue depuis le Picacho :)

Cette photo montre un corridor dénudé de maison. C'est le corridor qu'a pris l'ouragan Mitch, dévastant tout sur son passage. Avec l'ouragan, un déluge a également fait monter l'eau au-dessus des ponts que vous voyez. Je n'ai pas retenu le nombre de gens qui y sont décédés :(

La casa présidentiale, anciennement la maison du président... officiellement. Quoique dans les faits, je crois qu'il n'y soit demeuré qu'un seul. Sinon, la maison servait aux événements protocolaires. Aujourd'hui, on peut la visiter, comme un musée. Super joli. 
Voilà, c'est tout pour Tegucigalpa.
Nous sommes actuellement à Trujillo, petit village de bord de mer. On profite du bon temps pour quelques jours. On pense à vous.
Gros bisous
MF :)

1 commentaire:

  1. Bonjour ma belle Bella !!
    Je tiens à te dire merci de me faire
    voyager à travers ton blog...
    C'est pas mal le fun de voir tout le chemin
    que tu fais avec ton beau Luc !!
    Je te suis avec grand plaisir...
    Je t'aime... <3
    et continu "notre" beau voyage avec joie,
    chance, amour et bonheur !!
    Gros bizoux à vous deux !!

    RépondreEffacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas