lundi 25 mars 2013

Enfin !

Les touristes veulent toujours aller là où il n'y en a pas.  - Sam Ewing
 
Enfin, des nouvelles de nous.
 
Nous sommes arrivés depuis 2 semaines dejà à Ojochal, petit village sur la cote pacifique du Costa Rica, où la moitié de ses habitants sont des gringos (des USA) et autres extranjeros (dont une TRÈS GRANDE concentration de québécois et autres francos).
Le village fait peut-être 5 km carrés (estimation toute personnelle). Peu de services mais tout l'essentiel: une école, une église, un terrain de foot, 3 dépanneurs, une épicerie, un bar (de ticos), un poste de police, 2 boulangeries, une boucherie, un sala de belleza (salon de beauté-coiffure). Et un locateur de chevaux pour faire de l'équitation dans la montagne.
Ah oui, il y a aussi plusieurs restos, et maints endroits pour loger entre une nuit et plusieurs mois... tous gérés par des étrangers.
Je n'ai vu aucun resto de bouffe locale, aucun guesthouse de tico... c'en est dommage... m'enfin, c'est la vie.
Pour parler espagnol à Ojochal, faut presque se forcer parce que tout le monde qu'on croise (ou presque) parle québécois.
Heureusement je suis sociale. Je me suis trouvé une madame (tico) qui me fait son fromage de lait cru, juste pour moi je crois bien ! Et mon bénévolat à la biblio me fera peut-être rencontrer les locaux aussi... du moins c'est mon souhait... quoiqu'ils ne semblent pas très attirés par la culture littéraire... la culture de leur minuscule potager suffit peut-être... quoiqu'encore là, ça ne semble pas très populaire non plus...
 
Bon assez parlé, je dois m'en garder pour une autre fois :-)
Voici quelques photos pour vous titiller l'envie.
 
Luc dans son nouvel office.
Il aime déjà sa nouvelle job de gardien de maison... et de piscine !
Sortie d'un jour vers Rincon.
C'est toujours très agréable de se payer ce genre de balade. On adore.
À Sierpe (de ce côté-ci de la rivière du même nom) le ferry arrête à 18h.
On est passé près de dormir de l'autre coté, avec serpents, araignées et iguanes... glurp.
Comme toujours, Dieu était avec nous.


À 3 km de la maison, la plage 'Tortuga' est quasi déserte en dépit de ce dimanche des rameaux annonçant les vacances pascales à tous les ticos du pays
Ça donne le loisir de se laisser aller à la fantaisie ;-)
Bon, j'le cherchais encore !
Une petite famille prenait de l'ombre sous les arbres
tandis que les jeunes garçons s'amusaient à prendre la pose...
Ces plaisirs innocents, ça ne s'invente plus.

Playa tortuga, la plage des tortues
Ben oui, les tortues y viennent en grand nombre pour y pondre...
fa que les gens sont invités à ne pas toucher aux oeufs.
Faut que je m'informe du temps de l'année pour la ponte, je voudrais bien voir ça !
Ils ont même parfois besoin de bénévoles ça d'l'air... devinez qui qui va... ;-)

Passiflore sauvage dans le petit chemin menant à la plage Tortuga.
Et je n'ai pas retouché les couleurs de la photo, je le jure !
Avouez que ça change des pissenlits et marguerites :-)
 
Passez une super semaine pascale !
Je vous embrasse
MF xx

4 commentaires:

  1. Tout simplement magnifique...
    Merci Marie pour cette visite !!
    T'M <3
    xxxx

    RépondreEffacer
  2. Canadians are not "gringos" too? I thought that the word included all norteamericanos! :-)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. No, canadians are not gringos... That is what a lady (from Costa Rica) said. Only people from USA are. All other are extranjeros.

      Effacer

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas