mercredi 2 janvier 2013

Je me cite... Shaw

Je me cite souvent, cela apporte du piment à ma conversation. George Bernard Shaw

Samedi soir, San Isidro en ville, on a passé une tres belle soirée.
Comme nous n'avions rien fait de spécial pour Noël, on voulait se reprendre. Donc on s'est payé une sortie où on savait qu'il y avait des spectacles de rue (genre festival de jazz, mais en beaucoup moins long, et moins gros bien sur). On n'avait pas d'attente, sinon de sortir de notre ferme et voir un peu de monde. On est arrivés en ville en début d'apres-midi; on a pris l'hôtel juste en face du parc de la cathédrale, le "Cherripo"; on est allés s'acheter de la bière pour notre balcon, pris une bouffe typique costaricaine, puis retour à l'hôtel. On s'est "réchauffé" avec de la bière ''Colonia'' qui ne saoule même pas, puis on est descendu danser dans la rue avec certains autres locaux qui s'amusaient ferme. Puis, après une balade en ville et un autre bout de spectacle, on est remontés à notre "loge".
Une rue, un seul "stage", mais 8 heures d'animation ! Dès 16h30, spectacle de "payasos" (clowns), puis 3 groupes de musiciens se sont succédés, dont les 2 derniers étaient surement des "costarican-bands" professionnels. Très bons. Même lorsqu'ils se sont combinés puis ont concurrencé avec les chants religieux de la cathédrale pendant la messe de 18h. La musique dans la rue s'est finalement tu vers minuit 30.
Dans notre chambre, même donnant sur la rue et les spectacles, il y avait déjà quelque temps que je m'étais installé à l'horizontal. Je me fais vieille vous savez, les nuits à faire la boum sont terminées depuis belle lurette déjà. Je suis maintenant plutôt du genre "heure des spectacles de payasos" ! J'étais couchée donc, mais le volume étant ce qu'il est dans un spectacle, je crois que je n'ai rien manqué ;-) LA MUSIQUE ÉTAIT SUPER FORTE si vous voyez ce que je veux dire. Oubliez les mots doux sur l'oreiller, fallait se crier ! Après les "shows", le temps que les gens se retirent chacun chez-eux, ce sont les gars du démontage de l'estrade, des barricades, et etc de la rue, qui ont pris le relais. Il n'y avait plus de musique pour nous tenir réveillés, mais les ouvriers étaient à l'oeuvre. Un autre genre de musique ! Bing bedang, beding bang !!! Mais le lendemain matin, si ce n'était des confettis dans la rue et du comptoir du vendeur de barbe à papa encore présent, on jurerait qu'il ne s'est absolument rien passé.
 
De sortir en ville me fait lors regretter un tout petit peu notre gardiennage, mais juste un peu. J'adore la ferme, mais c'est aussi très agréable d'être entourés de locaux, à danser parmi eux, à vivre comme et avec eux. Ah, la vie a été bonne ! Comme ils disent, la "pura vida" ! J'ai presque hâte à notre fin de contrat... presque je dis ;-)  Il y a du beau et du bon partout. Et chaque chose en son temps ;-)
 
Je vous laisse pour maintenant.
Une autre fois, je vous parlerai de la belle visite qu'on a reçu pour defoncer l'année 2013. Des amis du Québec !
 
Hasta luego pour des photos (en attendant allez voir celles que j'ai mis sur mon facebook "Marie France Turmel" ou ''MF et Luc'')
 
Belles bises
MF XX

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MF et Luc, gardiens de maisons / homesitters / cuidadores de casas