vendredi 28 décembre 2012

Conseil d'un chasseur... -Doris

Conseil d'un chasseur : pour chasser le lapin, mettez-vous derrière un arbre et imitez le cri de la carotte ! -Pierre Doris


Comme tout homme bien constitué, Luc aime faire preuve de ses capacités masculines de pourvoyeur de la famille. En effet, je n'ai qu'à demander, et en se frappant la poitrine et en lançant un grand cri ''Maaaaaa-moooouuuuth', la testostérone au plafond, il est parti. Descendant direct de Lucy, il puise sans doute son instinct de ses ancêtres éloignés, et de son appartenance au Lac Sauvage.

Armé de sa machette et vêtu de son long pantalon, sa chemise à petits carreaux et de ses grandes bottes, il a fière allure.
Il pourrait y passer la journée. Mais il ne lui est pas toujours nécessaire d'aller très loin. Plus souvent qu'autrement, sa proie n'est qu'à quelques mètres de la maison.

Oui, pour mon plus grand plaisir, son activité favorite dans le sud, est la chasse. La chasse à la banane ! Voyez ici les 3 courts clips-vidéos pour le prouver:



 

Voyez le contentement de mon homme velu, qui sait nourrir sa petite femme chérie !
MF XX
Et sur le thème récurrent de Katerine : Laissez-moi manger, laissez-moi manger, manger ma banane! MF ;-) XX

mercredi 26 décembre 2012

Un exercice d'... -MF Turmel

Un exercice d'écriture débutant par le syndrome de la page blanche amène forcement une page noircie de caractères tous aussi futiles les uns que les autres. Mais au moins, la glace est rompue.
La glace, quel vilain mot à utiliser au Costa Rica ! - Marie France (moi :-)
 
Des nouvelles de la mère... Noel !
Et une mise à jour des derniers jours et mois.  
Voici dans le désordre:
 
· Je suis allée à la ville vendredi dernier. Toujours de plus en plus agréable, même si j'avais plein de choses à faire. Même si mon espagnol progresse à pas de tortue, j'adore essayer de le parler. Si vous m'aviez vu, j'ai conversé avec un monsieur pendant tout le trajet du retour (en bus). Et on se marrait bien, lui et moi. D'accord, on se marrait tous les deux, de moi ;-)
 
· Notre santé, impeccable. Reste que je suis allée "spotter" une clinique médicale si un jour on en a besoin. Viande à chien, faudra payer 9000 colons pour une consultation (environ 18$)... Je blague, c'est rien. Pas mal moins cher et emmerdant que de prendre un avion pour Montréal et faire la file dans des urgences !
 
· Suis-je heureuse avec Luc... laissez-moi y penser... Hihihi. 24h de temps ensemble depuis fin juillet, ça fait donc 5 mois sans arrêt ou presque qu'on ne se quitte pas d'une semelle (à part mes courtes escapades à San Isidro), sans se chicaner ni rien... on est faits forts !! Comme je dis toujours, c'est parce qu'on est encore un jeune couple (20 ans, 7 mois, 2 semaines...)
 
· Du soleil au Costa, il y en a 24h/24 ! Je veux dire dans ma tête. Mais pour ce qui est du vrai soleil, j'ai bien l'impression que l'été que les costaricains attendent, ne viendra pas ! Malgré tout ce qui est dit de la saison sèche arrivant en fin novembre, la température et le climat n'a quasiment pas changé depuis notre arrivée. Pluie quasi à tous les jours en pm, quoique pas mal moins abondant... je dis ça, mais encore hier, ça tombait en titi !
 
· Par contre, cette pluie est bonne pour la nature. Les fleurs fleurissent, les légumes grandissent, les oiseaux gazouillent, les insectes butinent et les fourmis piquent toujours. Les mayas et la menace de la fin du monde, n'ont eu aucune influence sur eux.
 
· Le temps des fêtes est arrivé, est-ce que j'attends des cadeaux ? Non, ça fait déjà quelques années qu'on ne s'en donne pas. Nos voyages sont en fait nos cadeaux. Et ma vie avec Luc est un cadeau perpétuel (j'espère qu'il va lire ça, ça pourrait l'inciter quand même à m'en faire un petit ;-)
 
· Les pitous-minoune qu'on garde à la ferme vont toujours très bien aussi. Je crois qu'ils nous aiment beaucoup. Ils sont toujours près de nous (les chiens, quand on est dehors; pis la chatte sur mes cuisses les soirs). De plus, le trio de poilus pas trop jappeurs, aime venir courir avec nous quand on va s'entraîner. J'aime beaucoup ça.
 
· À part ça, on est retournés à la chasse à la banane l'autre jour. Notre régime cueilli il y a 4-5 semaines est fini de manger. L'air de rien, ça lui aura pris 3 semaines à mûrir... et tout en même temps. Fa que les desserts à congeler sont faits.  Le régime qu'on a coupé en est un gros, mais les fruits sont verts... faudra encore attendre avant de pouvoir les manger. Pas grave, on attendra (pas le choix) (je mettrai un vidéo de notre chasse, la prochaine fois).
 
Bon je crois que ça va suffire pour aujourd'hui. Avec mon long texte, vous ne croirez jamais mon syndrome de page blanche!
Je vous embrasse
MF XX

mardi 25 décembre 2012

Un Noel... _MF Turmel

Un Noel blanc pour les uns, un pluvieux pour d'autres. Le père Noel a crevé les nuages quand il est passé.
 
Que faites-vous pour Noel ?
Nous, on est assez tranquilles. On n'a rien fait de particulier. Hier soir, on s'est fait un bon chili au thon pour souper, puis on a débouché une bouteille de porto, et fêté... devant la télé à se taper des films d'occasion. Coucher tôt.
 
Ce matin, c'était somme toute comme les autres jours si ce n'est que j'ai cuisiné. Mon chum a fait une demande spéciale pour ce soir... ma délicieuse tarte au citron. Bon d'accord, comme j'en fais souvent, c'était finalement comme les autres jours !
 
Ce soir souper à la chandelle... ou pas, sais pas encore... et poulet au gingembre sur le menu.
Pas de cadeaux, mais une foule de petites attentions, et plein d'amour.
 
Un Noel tout simple, une journée comme les autres... comme je les aime quoi !
 
Ayez un super Noel vous aussi... rempli d'amour.
 
MF XX
 
 

dimanche 23 décembre 2012

Il y a quatre... -Anonyme

Il y a quatre âges dans la vie de l'homme : celui où il croit au Père Noël ; celui où il ne croit plus au Père Noël ; celui où il est le Père Noël ; celui où il ressemble au Père Noël. - Anonyme
 
 
Un mot tout spécial pour te  souhaiter, toi, membre de notre famille, ami, collègue, ex... client (;-), ami face de bouc (facebook), ou tout à la fois parfois...
... un très très beau Noel !
 
 
Pour vous montrer qu'on est dans l'ambiance au Québec (ou ailleurs), voici une photo de notre arbol de Navidad (arbre de Noel), fait avec amour par votre toute dévouée. 

Fabriqué d'une branche d'oranger cassée,
de fleurs de bougainvillées arrachées,
de bouts de bambous taillés,
de minuscules fruits séchés,
d'emballages de bonbons en papiers (dont l'intérieur j'ai mangé ... c'était moi ou les fourmis affamées),
de cannettes de bière (qu'on a ... hiiipssss... savouré),
et de boucles rouges de papier.
Ça ne nous a rien coûté !
 
Pensant à vous tous, j'étais heureuse et souriais de toutes mes dents... jusqu'à ce que je vois... la photo suivante...

Hum... sans commentaire !
;-)


Que tes voeux soient nombreux,
que le bonheur comble ta demeure,
que la joie explose en toi,
que le soleil t'émerveille,
que l'hiver ne soit pas un calvaire...
bref que tout soit parfait !

Sois heureux, profite de ce temps de réjouissances, et surtout, continue de la faire tout le reste de l'année !

Gros bizous (ou léchées selon les goûts)

Marie France et Luc XX
 
Marie France et Luc

mardi 18 décembre 2012

Nous ne saurons jamais ... Mère Teresa

Nous ne saurons jamais tout le bien qu'un simple sourire peut être capable de faire. Mère Teresa

Noël approche, ça se sait, ça se sent. Oui j'aime Noël. Qui n'aime pas ces réunions entre gens de bonne volonté, les lumières, les cadeaux, la bouffe, les beaux sentiments, l'espoir, le rêve d'un monde meilleur.
 
En fait, et c'est d'une grande tristesse, beaucoup ne l'aiment pas, ou ne peuvent l'apprécier... les clochards, les pauvres, les malades, les endeuillés, les malheureuses victimes de tous ces drames, petits ou gros... Mais dans NOTRE Noël, on veut pas le savoir.
 
En fait, on voudrait ne pas savoir, mais nous non plus, on n'a pas le choix... Car oui, une fois de plus, ce Noël sera entaché de tristesse, de colère et de ressentiment, bombardés que nous sommes par ces images d'insensés qui se plaisent à tout briser, à démolir autour d'eux, pour qu'on s'aperçoive qu'ils vivent et respirent mais sont aussi malheureux... ou fous...
 
Malgré tout, malgré ces gens qui nous imposent leurs malheurs, gardons espoir, continuons à croire en un avenir meilleur, soyons heureux... et ayons aussi une pensée pour tous ceux qui souffrent.
 
Joyeux Noël, Feliz Navidad
 
MF XX

lundi 17 décembre 2012

De votre état... -Desbois

De votre état d'esprit dépend votre bonheur. Vous pouvez regarder tomber la pluie avec une grimace ou un sourire. H. Desbois

Les ménagères sont débarquées un bon matin de la semaine passée. Elles s'étaient amené en gang.
Longeant les murs et portes, elles ont astiqué tous les coins et recoins de la pièce. Elles ont tout fait disparaître en s'y mettant à plusieurs, sortant et ramenant chez-elles ce qui pourrait leur servir.
Elles ont été rapides. En moins d'une demie-heure, le travail était fini.
Sont restées en queue de peloton, un peu plus longtemps, les moins efficaces, à moins que ce soit celles qui veillaient à l'assurance qualité...
Entécas, elles étaient pas mal plus vites que Lorena (notre femme de ménage). Et en plus, elles n'ont rien chargé ! Y a juste qu'elles débarquent chez-vous sans s'annoncer. Que vous le vouliez ou non !
 
MF
 
Avez-vous déjà reçu la visite de milliers de fourmis, des grosses fourmis ? Impressionnant. Mais quand on sait ce qu'elles font, reste à prendre son mal en patience et attendre qu'elles ressortent de la maison comme elles y étaient entrées... En rang, "busies" mais dociles. Elles ne prennent que les restes de mouches dans les toiles d'araignée. Et ensuite, "disfruta la limpieza" (profitez du ménage), gracieuseté de la reine (la reine fourmi bien sur ;-).

samedi 15 décembre 2012

Pour une ... -Hugo

Il n'a jamais rien vu, est entré dans l'autobus les yeux fermés, les a toujours gardés clos, n'a même pas souri, tout concentré à son affaire.
Il n'a pas vu la vallée qui s'étalait de tout son long à l'ouest, zigzaguant avec les contours des collines et les cours d'eau nombreux nous cernant;
il n'a pas vu les nuages toujours accrochés aux flancs de la chaîne de montagne appartenant au Cherripo au nord;
il n'a pas vu sur la route, les bananiers fléchir sous leur grande fleur surchargée de fruits lourds;
n'a pas vu les hibiscus, alandras, oiseaux du paradis, orchidées et autres espèces pourtant rivalisant d'astuces colorées pour attirer l'attention;
n'a pas vu tous les chiens, souvent par 2 ou 3, veillant sur chaque propriété;
n'a pas vu les oiseaux, les rares autos, ni les motos et autres véhicules passer.
Non, il n'a rien vu.
Monsieur dormait dans les bras d'une jeune femme.
C'était le plus jeune j'en suis presque sûre. Le plus jeune de l'autobus, et probablement le plus jeune qui ait pris un autobus, ever.
· ¿Quanto dias?
· Cuatro.
 
4 jours !... Moi aussi à cet âge, j'aurais dormi au creux de bras douillets - peu importe ce qui entoure.
MF XX
 
Pour une mère, un enfant a beau grandir, il s'arrête à la hauteur du coeur. Victor Hugo
(j'ai mis ma pensée en fin de message, je ne voulais pas brûler mon punch)

jeudi 13 décembre 2012

Celui qui ne... Epicure

Celui qui ne sait pas se contenter de peu ne sera jamais content de rien. Epicure.
Aujourd'hui, ça fait 3 mois qu'on est arrivés au Costa Rica, 3 mois qu'on est à la ferme. Comme ça passe vite. Encore hier, on était au Canada à vendre, ''storer'', donner, distribuer nos effets; à régler la fin de nos jobs; à faire nos aurevoirs; à boucler nos boucles. Bye bye la visite, on s'en va, on se r'verra un m'ment d'né - le plus tard possible. Ne vous méprenez pas, c'est pas parce qu'on veut pas ou pus vous voir, c'est qu'on veut voir du pays; qu'on veut pus voir de neige; qu'on ne veut pus de responsabilités (du moins celles qui sont communes quand on a une maison ou un appart, un char et une job); on veut pus d'obligations et tout ce qui peut entraver une vie... ou deux vies; on veut vivre cette vie, comme si on n'en avait qu'une, et on ne veut pas gaspiller ces précieux instants.
 
Bilan après 3 mois ? ... on ne possède rien, on n'a pus de job, on est plutôt pauvres mis à part quelques économies, mais on a tout ! On a de l'eau pure et de l'air frais gratis; une belle propriété à garder presque gratis; on s'occupe de bonnes bêtes dont les frais ne nous concernent pas; on marche et on court pour nos déplacements - de l'exercice sans salle de gym, donc gratis - qui nous amènent presque où on veut; on a des produits frais qui ne nous coûtent que la sueur utilisée pour les cultiver et les cueillir; on a la pluie qui arrose ces dons de la nature... et quoi encore de gratis ?!
 
Des regrets nous demandez-vous? ... un manque de vie sociale, de matériel ? ... un contact avec la "vraie vie - la vie normale" ? ... et ses soucis, ses tracas, ses ennuis...
Non, on a rien, rien de tout ça, et absolument rien ne nous manque. Et c'est tant mieux.
Si on peut continuer comme ça encore longtemps!
 
MF XX

mardi 11 décembre 2012

Le bonheur... -Anonyme

Le bonheur est souvent dans les petites choses. Voyons moins grand ! -Anonyme
 
Aujourd'hui, un petit spécial produits de la finca. D'abord :
 
 
 
Des agrumes sur la ferme.
Plusieurs orangers à quelques pieds de la maison, d'autres sur la terre (dans le champ, près du boisé). Luc mixe les acides et les douces pour un jus à son goût !
Il y a aussi des mandarines, des limes, des citrons...
(s'cusez, je ne sais pas pourquoi, mes photos se retrouvent sur le coté...)

Un régime de bananes 'cueillies' dans le boisé en face de la maison, de l'autre coté de la rue.
Luc adore chasser les bananes ! Ça lui donne l'occasion de faire un tico de lui en se promenant avec sa machette.
Il en a besoin pour cueillir, car il faut abattre le bananier. De toute façon, 'l'arbre' (de la famille des graminées - il ne fait pas de bois comme un vrai arbre) ne donne qu'une fleur, qui donne le régime. Une fois les fruits finis (ou mangés ou coupés...), l'arbre meurt et des rejetons à sa base, prennent la relève pour la prochaine génération d'arbre, fleur et fruits.
 
 


Mes premières tomates cerises. Je les ai planté il y a peut-être un mois.
Je me suis déjà fait par 2 fois, des bonnes salades avec du fromage de lait cru (simili boccaccini). À défaut de vinaigre balsamique, huile et jus de citron frais. Mmmmm !




 
 
 
Des mangoustans. Dommage la saison est terminée... j'en aurais bien pris toute l'année. Dans l'assiette, ce sont les fruits de droite.
 
Ceux de gauche sont des ramboutans. Pour eux aussi, la saison est finie. On en a mangé en ti-pet je peux vous le dire !
Sur la photo de coté, Luc tient justement 2 ramboutans. Une fois découverts de leur enveloppe chevelue (c'est comme du caoutchouc, non piquant), on mange le blanc.
 
 
À gauche, ce sont des goyaves. Il en existe 2 sortes sur le terrain de la ferme. L'une a l'intérieur blanchâtre, et l'autre est plutôt rose-orangée. La rosée a un parfum délicieux, très inspirant à croquer. Par contre, les vers sont plus vites que moi et ils pullulent... de quoi enlever le goût. Finalement la confiture de goyaves, je l'achète et ce sont les chevaux qui ont mangé la production de la ferme. Ils capotaient !
 
 
Un caféier et ses grains. Sur la ferme, il y en aurait plusieurs mais j'avoue que je ne me suis pas donné la peine de les chercher. Ils sont dans le champ, envahis par les herbes et arbustes, laissés à l'abandon... sauf ce caféier-là qui est sur le terrain, tout près de la maison.
Les propriétaires de la ferme ont abandonné l'idée d'être producteurs officiels.
La production de café au pays est terminée pour l'année. Les caféiers des terrains voisins sont nettoyés de leurs grains et seront bientôt taillés. Les guatémaltèques (engagés par les producteurs pour cueillir - un peu comme les mexicains qui viennent au Canada pour prendre le travail que les québécois ne veulent pas faire) n'auront plus de travail et s'en retourneront-ils chez-eux ?

Petite production de notre jardin: oranges, bananes, ayottes (en vert pâle, de la famille des cucurbitacés - très bon en bouilli ou pour une soupe) et gingembre avec sa longue tige de feuilles.






Nouvellement cueillies, fraîchement pressées, on vous en verse un verre ?


Hasta luego amigos
MF XX

lundi 10 décembre 2012

Dieu c'est... -Coluche

Dieu, c'est comme le sucre dans le lait chaud : il est partout et on ne le voit pas, et plus on le cherche moins on le trouve. -Coluche
 
Voici nos aracaris dans l'arbre fruitier. Ils étaient peut-être à une 30aine de pieds de la maison. Désolée pour la mauvaise qualité de la vidéo, on vous a habitué à pas mal mieux. M'enfin, c'est mieux que rien.
 
Nos deux compères:
 
Nos 2 compères encore et le 1er qui s'envole. (Le 2e est parti quelques secondes plus tard ):
Pour ceux qui recoivent nos nouvelles par email, cliquez sur le titre de ce courriel, il vous amènera automatiquement sur le blog où vous pourrez voir les 2 clips.
 
Bon début de semaine !
MF xx

samedi 8 décembre 2012

There are no... - Stevenson

There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign.Robert Louis Stevenson

 
 
De la belle visite ce matin dans l'un des arbres fruitiers. 2 Aracaris de frantzius (le bec et le ventre très coloré, le reste tout noir). Oui je sais, l'image n'est pas très bonne, mais encore chanceux que j'ai pu les prendre. Merci la vie
 
Passez un bon samedi
MF xx

vendredi 7 décembre 2012

La vie est... -Millette

La vie est faite de quelques rencontres privilégiées qui nous nourrissent toute notre vie. - J.L. Millette
 
Tranche de vie - ou 1/2 heure au parc de la cathédrale.
Ce matin, 8h, pas d'idées. Je suis à San Isidro pour la journée. Des courses et un cours. Pourtant, ça grouille encore en ville. C'est la fête de la lumière, la luz. Il y a des gens costumés des personnages de la nativité, des artisans divers plein le parc, et même la télé. Il y a une émission en train de se faire, genre "Des kiwis et des hommes". Una salsa a la pina y sera préparée devant public. J'vas passer à la télé ? Na ! Je me suis éloigné. Je n'ai jamais trop été ce genre de "groupie", curieuse de ce genre d'activité. Je préfère voir et rapporter ce que j'ai vu, qu'être vue. Trop vieille, laide et gringo. Pis, je ne "fitte" pas dans les standards costariciens ;-)
 
Deux policiers viennent de passer avec leur chien renifleur. Tous trois sont très calmes et marchent lentement dans le parc. Reniflant et regardant partout et tout le monde... et le parc en est rempli (de monde). À 8h du matin, la fête s'annonce relax et sans escadre.
 
Tantôt, j'vais voir Natasha... Hâte de voir comment elle va pouvoir m'aider dans mon espagnol. Elle a accepté de m'enseigner. J'avoue que moi-même je ne sais pas trop comment m'enligner. J'ai plusieurs options, mais je ne sais plus continuer pour progresser. Ça va, mais pas assez à mon gout. Je veux plus vite, mieux, plus organisé... tiens, je me reconnais bien là. Impatiente, gourmande de savoir, affamée même.
 
Tiens, je suis cernée tout à coup. Plusieurs chicos prennent place devant et sur mon banc. Ouach, et un fumeur. Ah, il s'est retiré derrière. Ici, les fumeurs ne sont pas très populaires. Je crois que c'est le 1er que je vois depuis notre arrivée. C'est bien tant mieux pour moi qui suis abstinente depuis... 12 ans ! Felicidades a migo !
 
La gang qui s'était accumulé à mon côté, vient de repartir. J'aime bien être avec les gens, mais quand même! Un peu d'air por favor.
 
Il vient d'en passer un autre (muchacho) qui a sans doute dormi sur la corde à linge... a l'air soul comme une botte (dixit Plume Latraverse). Une bonne chose, il s'enligne vers les policiers... ils vont pouvoir lui offrir un bon lit.
 
Et maintenant une petite famille s'assoit. Barbe à papa et jus glacé. La fête est bien démarrée. Youhou !
 
Hasta... la proxima fiesta !
 
MF XX

mercredi 5 décembre 2012

Vous pouvez... - Wilson

Vous pouvez vous désoler que les roses ont des épines mais vous pouvez aussi vous réjouir que les épines ont des roses ! -Tom Wilson Aujourd'hui, zannoncaient des nuages (pour faire changement) ... J'avais du lavage à faire... et donc du séchage dehors (ben non, y a pas de secheuse ici). J'ai ben fait d'attendre que le soleil se leve pour décider par moi-même. Grande nouvelle, les météorologues d'ici sont aussi nuls qu'au Québec! MF XX

lundi 3 décembre 2012

Now more than ever ... -Eberhardt

Now more than ever do I realize that I will never be content with a sedentary life, that I will always be haunted by thoughts of a sun-drenched elsewhere.
Maintenant plus que jamais, je réalise que je ne serai jamais contente d'une vie sédentaire, que je serai toujours hantée par des pensées d'un ailleurs ensoleillé. Isabelle Eberhardt


Map de Google earth
On y voit Quizarra presque ''franc Est'' de San Isidro del General
(San Isidro, souvent nommé Perez Zeledon).
Vous voyez la route ?  Moi non plus ;-)
Distance entre San Isidro et Quizarra est d'environ 30km. 1/2 h en auto, 1h en bus
 
Quizarra est à + ou - 1000 mètres d'altitude. Y faire du cross-country, c'est du sport ! Mais faut c'qui faut quand on veut manger à son goût. Et pour manger, on le fait bien !  Je vous préparerai des photos.
 
D'ailleurs l'heure d'aller s'entraîner se pointe. Les nuages se sont un peu levés, mais la couverture est toujours là. Parfait pour aller courir, fait moins chaud !
J'étais en forme, mais pas pour faire ce genre d'exercice.  L'air de rien, j'ai de moins en moins de difficulté à faire notre trajet... qui se compose de chemin en gros gravier, beaucoup de montées (on prend de grandes respirations) et donc de descentes (ah ça j'aime). C'est agréable de courir et voir le paysage de la vallée qui nous entoure. De plus, la circulation est presqu'inexistante là où on va, c'est parfait. Les chiens viennent courir avec nous... peut-être 15 km aller-retour... ils sont tranquilles le reste de la journée !
 
Mes amis, passez-en donc une belle (journée)
 
MF xx



dimanche 2 décembre 2012

Je vous souhaite... -Brel

Je vous souhaite des voeux à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer. Et d'oublier ce qu'il faut oublier-Jacques Brel

 

Une belle journée commence par un bon café.
Le café costaricien est... comme au Canada. Je suis amateure, mais pas connaisseure, alors c'est pas mal pareil pour moi. Il y a cependant la méthode qui diffère. Ma machine à expressos est loin et me manque un peu quoique je trouve mon compte. Voyez comment on fait le café ici.
 
1. Mettre une grosse cuillérée de café perco dans un ''bonnet'' expressément concu pour ça;
2. S'assurer de mettre la cafétière sous le bonnet;
3. Verser de l'eau bouillante selon la quantité désirée;
4. À l'aide d'une tasse et de la cafetière, verser et reverser le liquide fumant dans le bonnet, pour bien imbiber le marc de café;
5. Attendre que le bonnet s'écoule et se verser finalement une bonne tasse;
6. Réserver le reste de café de la cafetière sur un rond chaud de la cuisinère.

 
Et voila, le tour est joué !
 
Notez que Luc ne boit jamais de liquide chaud, mais il se porte volontaire, 2 fois par jour, pour m'abreuver. Y est fin hein ?!
 
Allez, buen domingo (bon dimanche)
 
MF xx

Le véritable ... - Proust

The real voyage of discovery consists not in seeking new landscapes, but in having new eyes.
Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. - Marcel Proust


Bon, hier je vous ai parlé des craques, parlons maintenant des bosses...
...

Bon d'accord, je vais passer mon tour !

MF :-)

P.S. Non mais sans blague, vous l'aurez compris, ici la mode est aux femmes qui portent les seins hauts et les décolletés profonds. De plus, de façon générale et sans méchanceté aucune (je ne fais qu'observer), elles sont dodues. Et qui dit dodues, dit plus craquées.
Oui je sais, je fais une fixation. Mais avec la vue plongeante de ces montagnes, j'vais vous dire que c'est difficile de faire autrement ! Et oui, mon chum aussi, fait une fixation... Il dit qu'il n'a pas le choix... Hummmm...
Heureusement pour moi, il aime moins le côté dodu des femmes costariciennes. C'est là où je gagne des points. Fiou ! ;-)
 
C'est fini, le sujet est épuisé, je passe à autre chose la prochaine fois... sauf si on me provoque !   
 
 
Re - P.S. Excusez mon humour un peu déjanté, mais moi, je me fais rire. J'ose croire que d'autres aussi rigolent. Vous me direz, encouragez-moi :-) 

samedi 1 décembre 2012

La grande faille... MFT

La grande faille de San Andreas se trouve... à San Isidro - Marie France Turmel

Des craques. . .
à San Isidro, il y en a beaucoup, des craques.

Des craques dans les rues, sur les trottoirs, dans les façades de maisons... des craques sur les pare-brise, entre les dents, sur les galletas (biscuits et autres galettes)...
Par contre, pas de craques de fesses (pas vu de plombier?).

Notez qu'il y a des craques, mais il n'y en a "pas plus pas moins" qu'au Québec.
Sauf pour une sorte de craques.

Ici à San Isidro, il y a beaucoup beaucoup beaucoup de craques dans les camisoles, t-shirts et blouses des femmes.
C'est fou la quantité de femmes qui sont fières de leur devanture... craquée.

MF xx

P. S. À voir tout ça, je me sens toujours défavorisée. Mais vous inquiétez pas, je vais m'en remettre. J'en ai vu d'autres !

Re - P. S. Désolée les gars, pas de photo. Rien ne cadrait ! ;-)

jeudi 29 novembre 2012

Plains ceux... -King

Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs Stephen King
 
Ici au Costa Rica, en rase campagne, la machette est aussi populaire que le canif. Tous les hommes ou presque, en portent une à la ceinture. Presqu'aussi populaire que le pistolet au Far West. Quand on croise ces hommes, on est toujours polis, et on leur dit "Buenas senor" !
 
La machette peut avoir maints usages et utilisations. Pourfendre un attaquant par exemple. Mais ici, dans la vallée de San Isidro, il n'y a pas d'attaquant, alors ils s'en servent pour... faucher.
 
La machette peut, dans des endroits reculés, servir à trancher une gorge à un ennemi. Ici, tout le monde se connait et sont "amigos", alors la machette sert pour... faucher le champ.
 
Paraît qu'ailleurs, on s'en sert pour faire des otages, ou pour s'amuser avec les victimes. Ici, elle sert pour... faucher le champ de la vache.
 
J'ai vu des reportages très sérieux où on laissait entendre qu'on l'usait pour couper les mains des voleurs. Ici, pas de danger, les voleurs sont absents. Ils l'utilisent donc pour... faucher le champ de la vache pour qu'elle puisse broûter.
 
Quand je me suis fait dire qu'on coupait les oreilles des enfants tannants, je n'y ai pas cru. Ici, pas de souci, les enfants sont... ont d'affaire à être gentils. La machette sert pour... faucher le champ de la vache pour qu'elle puisse broûter en paix.
C'est ce que fait Nelson depuis 2 jours devant chez-nous.
 
La machette sert à faucher les champs des vaches pour qu'elle puissent broûter en paix, mais aussi à tailler des haies, abattre des bananiers, élargir un sentier et tant qu'à faire la route, élaguer un arbre, gosser un pieu de clôture, ... et toutes ces tâches qu'un homme peut faire sur une terre envahie par la végétation. Ça me semble bien archaique comme outil de travail. Pour certaines tâches, la faux de mon grand-père entre autres, ferait mieux la job...
 
Je ne comprends pas... je n'ai jamais pensé utiliser cet outil quand je travaillais dans mes jardins. Mais si je l'avais fait, je suis sûre qu'on m'aurait trouvé "heavy".
En effet, si on m'avait obligé à utiliser la machette pour faire ces tâches, j'aurais tué !
 
Marie France xx
P. S. On a écouté le film Merlin cette semaine. Ça m'a sans doute inspiré ;-)

mercredi 28 novembre 2012

Je me demande ... - Vian

Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots. Et si les mots étaient faits pour ça ?Boris Vian

 
Sur la place publique, celle de la cathédrale,
ils sont 3 à espionner, l’air de rien,
à soupçonner tout,
prêts à réagir des qu’il le faudra.
Ils sont jeunes, beaux, en forme.

Le corps policier, j’ai un faible ;-)


J'aurais bien voulu vous montrer ceux que j'ai vu lorsqu'ils étaient près de leurs vélos, mais c'était un peu gênant de les photographier... et je n'ai pas voulu qu'on m'arrête pour divulguation de transmission d'information ultra-top-secrètes... faque je vous montre certains de ceux que j'ai vu vendredi passé.
Ils n'étaient pas aussi jeunes et beaux, quoique... 
Luc n'avait qu'à être avec moi... ah !  c'est comme ça quand tu abandonnes ta femme à l'étranger, aux étrangers  ;-)
 
 
P.S. Oui je sais, il y a une femme policière... je l'enviais un peu d'être si bien entourée ;-)
 
Hasta, faut que j'aille m'inventer un délit... tout petit...
 
MF XX

mardi 27 novembre 2012

Le bonheur ne... - Choquette

"Le bonheur ne se donne pas. Il faut l'attacher à la vie, le conquérir à puissants coups d'épaule, à puissants coups de courage et de ténacité." ~ Robert Choquette
 
Hola amigos,
Tel que promis, voici 3 autres clips de danse folklorique costaricien.
La journée int'le contre la violence faite aux femmes (vous me direz si vous avez trouvé le rapport ?!) a été célébrée avec discours et danses. Je vous ai ''skippé'' les speachs.
(Heille, je m'en viens trilingue, c'est-tu pas assez formidable !)
 
 
 
 
Belles bises et bon mardi !
MF XX

Pourquoi sommes-nous ... - Anonyme

Pourquoi sommes-nous trop timides pour dire des belles choses alors que pour les mauvaises, nous ne le sommes pas assez ? - Anonyme

En l'honneur de la journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes, des danseuses et danseurs du folklore costaricien s'éclatent.

Et 1 clip pour compléter.  La ''petite'' de droite est ma préférée: 
Je vous en mettrai d'autres ce pm ou demain peut-être.
 
P.S. Pour ceux qui recoivent ce message par courriel, cliquez sur le titre en haut pour accéder au blogue. Vous pourrez y faire jouer le clip (... normalement...)
 
MF XX
 

lundi 26 novembre 2012

So long as ... Yogananda

So long as we believe in our heart of hearts that our capacit is limited and we grow anxious and unhappy, we are lacking in faith. One who truly trusts in God has no right to be anxious about anything.
Tant que nous croyons en notre âme et conscience que notre capacité est limitée et nous poussent à être anxieux et malheureux, nous manquons de foi. Celui qui croit vraiment en Dieu n'a pas le droit d'être inquiet à propos de quoi que ce soit. -Paramahansa Yogananda
J'ajouterais seulement, peu importe le nom de ton Dieu.
 
La Iglesia - Cathédrale de San Isidro del General, Perez Zeledon
 
Une partie du parc en face de la Cathédrale
Des enfants attendent leur tour pour faire leur prestation de danse folklorique.
Magnifique statue d'une femme allaitant.
Au centre, un monument pour leurs héros morts lors de la guerre civile.
Très joli ponpon, fleur d'un petit arbre du parc.
Et en bas à gauche, un vendeur de jus d'orange bien frai... chement pressé !

Buen lunes - bon lundi
MF XX

dimanche 25 novembre 2012

Si tu rejettes ... Michener


If you reject the food, ignore the customs, fear the religion and avoid the people, you might better stay home.
Si tu rejettes la nourriture, ignores les coutumes, si tu as peur de leur religion et évites les gens, il est peut-être préférable pour toi de rester à la maison. James Michener

 
Tel que promis, je vous fais faire un peu le tour de la ville. Voici pour aujourd'hui 3 ''kits'' de photos.
 
Signalisation (avec informations en légende sous la photo)
Dans le sens des aiguilles d'une montre:
  • À 11h: ''Lentement, sortie de machinerie lourde à 100 mètres'' (facile)
  • 1h: ''SR (?) Chauffeur.  Ce quartier...''   j'en comprends qu'il faut faire attention aux enfants... ''Conduire lentement'' ... et, il y a un dos d'âne ''Réducteur de vitesse''
  • À 3h: Une affiche de restaurant chinois (l'un des 3 que j'ai vu !) met une annonce: ''Besoin d'une cuisinière. Femme entre 25 et 30 ans seulement'' (on verrait jamais ça chez nous, Dieu merci... quoique les employeurs ont souvent un agenda caché...
  • À 5h: ''Stationnement avec carte'' Vous aurez compris que le grand E remplace notre grand P pour 'parking' (vive le français chez-nous !)
  • À 7h: ''Interdit de tourner à gauche'' (trop facile !)
  • À 9h: ''Stop'' et avis que la route devant est à ''2 sens'' (oui, je suis à un T)


Un peu de la ville, la Cuidad
Toujours dans le sens d'une aiguille d'une montre:
  • À 11h: rue moyennement passante. Vous devinez les 2 tours (beiges) de la Cathédrale derrière (je suis plutôt au Sud de la ville)
  • À 1h: idem (je suis à l'Ouest de la ville)
  • À 2h: l'une des 2 stations de bus (pour les bus municipaux). C'est la + belle et la + grande. Juste pour faire expres, il n'y a pas de bus... d'habitude, il y en a plusieurs. Le monsieur avec la chemise blanche s'enligne vers le marché (mercado) municipal. On y trouve des commerces de cossins, mais surtout des produits frais (pain, viandes, fruits et légumes, fromage, etc, en tout temps). Il y a concurrence juste en face (à gauche mais vous ne la voyez pas) il y a Super Pan (LA grosse boulangerie de la ville), et derrière le grand abri-bus que vous voyez, il y a un grand supermarché moderne (où bien sur, on retrouve de tout... c'est comme s'il y avait un gros Loblaws à 2 pas du marché Jean Talon à Montréal)...
  • À 4h: un autre coin de rue... euh... des véhicules, souvent modernes... presqu'aussi chers qu'au Canada...
  • À 5h: Un autre coin de la ville et on y voit les flèches de cathédrale. La ville est encaissée dans une vallée (et toujours les tours de la Cathédrale). Il y a d'ailleurs un beau resto que je me promets d'aller un m'ment d'né, au moins pour prendre une bière, juste devant le parc et la cathédrale, qui s'appelle 'La reine de la Vallée'. Le resto a 2 étages et un grand balcon. M'a l'air cool !
  • À 7h: Le stade municipal. Évidemment on y joue... du foot (soccer) !
  • Et à 9h: à droite de l'annonce Coca-Cola, une affiche pour le marché municipal. Ce dernier fait un grand périmètre. Il est cerné par 4 grandes artères (aux Nord, Sud, Est et Ouest)
Je viens de réaliser que je n'ai même pas photographié le McDo... Faudra que j'y retourne :-)
 
Des commerces
Vous connaissez le principe... aiguille d'une montre:
  • À 11h: au marché municipal, l'un des nombreux bouchers (sont tous cote-à-cote) ''Boucherie au bon prix''. La viande est belle et appétissante, mais après plus 2h (au moins) dans mon sac à dos, à une chaleur de 27 degrés, j'sais pas si elle serait aussi belle rendue à la maison...
  • À midi: ''Soda Popeye'' l'un de plusieurs casse-croute. Celui-ci est bien situé. Oui, soda veut dire casse-croute ou petit resto familial. Pasillo veut dire corridor, ou allée, ou passage, choisissez  :-)
  • À 1h, un autre resto. C'est celui où je vais quand je veux attendre le bus de retour, tranquillement avec un bon café (plutôt que de m'appuyer sur les murs de ma station de bus). De plus, ils ont de beaux produits frais au comptoir :-P  (saviez-vous que j'étais gourmande ?)
  • À 5h, autre pause-café (et internet) au ''Café Delicias''. Il est situé juste en face du parc et de la cathédrale, juste à coté de l'hotel Cherripo (qui voit arriver les touristes). Je ne suis pas la seule à apprécier ce joli café
  • À 6h: retour au marché municipal. J'ai trouvé un comptoir de vrac... arachides et bonbons (mium), mais surtout d'épices. Je me suis acheté de la poudre chili... mes prochains chilis auront plus de saveur !
  • À 7h: un autre genre de commerce, l'ambulant (exactement comme il en pullule en Asie). Ce dernier vend principalement des chaussures et sandales... pas mal de styles comme vous pouvez voir selon son étalage. Il était en train de l'étaler d'ailleurs. J'aurais dû repasser pour photographier le tout... je le ferai une autre fois !

Allez, assez de photos pour l'heure. J'ai un diner à aller préparer. Tengo hambré (J'ai faim) !

Je vous embrasse
MF XX

vendredi 23 novembre 2012

Gratitude is... -Cicero

Gratitude is not only the greatest of vertues, but the parent of all the others. La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, elle est aussi la mère de toutes les autres. Cicero
 
Il y a du monde en ville, c'est le cas de le dire.
Des 7h du matin, ça grouille de monde, ça fourmille, ça bouge, et ça sourit.
J'étais venue pour quelques bricoles, voulant revenir tôt à la ferme pour éviter la menace des nuages, mais j'ai décidé d'être de la fête et de passer la journée ici. Au diable s'il pleut ou s'il grêle. De toute façon, il est maintenant trop tard, j'ai mon billet pour 16h ce soir.
La ville s'est fait belle, les femmes ont mis leur plus beau decolleté, et les hommes ont "shiné" leur bagnole. La musique est enjouée et les policiers en plus grand nombre, sourient (quoique ce ne soit pas nouveau. Ici, ils ne vendent pas leur sourire).
Quelques marchands ambulants se font concurrence devant la cathédrale, et attirent les nombreux marcheurs au parc.
Aujourd'hui, vendredi noir, c'est la fiesta!
MF XX
P. S. Les photos, c'est pour demain. Je suis crevée. Belles bises.

mercredi 21 novembre 2012

L'homme a ... -Anonyme

L'homme a ce choix : laisser entrer la lumière ou garder les volets fermés. -Anonyme
 
San Isidro - Perez Zeledon, est une petite ville, minuscule en fait. Lorsque je sors y faire des courses et que je décide d'y rester la journée, ça représente 9h de temps à magasiner et fouiner. Pour moi qui ne suis pas très axée sur le 'shopping', c’est très long 9h. J'ai fait le tour de la ville en peut-être 3 ou 4 heures (marche moyennement vite) et j'ai fait toutes les rues marchandes. Une chance que je suis allée voir la dentiste, le temps y passe plus vite (j’ai toujours hâte d’en ressortir).

Cathédrale à San Isidro...
Vous avez vu souvent des croix comme celle-là ?
Moi c'est la 1re fois
Qu'est-ce qu'on y trouve... euh, comme dans toutes les villes du monde, de tout !

Une splendide cathédrale (catholique) et au moins une église de témoins de Jehovah.
Pour les autres croyants, il y a un McDo et un Subway (le restaurant). Pas de PFK, mais de l'excellent poulet pané pareil (pour ceux qui aiment) dans plusieurs restos rapidos  :-)

Au moins 5 grandes épiceries (à moyenne grande surface), 2-3 quincailleries, des centres jardins, des commerces de vêtements et de chaussures, des restos, des garages, un commercant de voitures neuves et usagées, un autre de motos neuves, d'autres de vélos... des bijoutiers, des coiffeuses, des hotels, des professionnels, etc.
À part de petites boulangeries et patisseries modestes, il y a la très moderne boulangerie Super Pan qu'on retrouve à plusieurs endroits répartis dans la ville.
Il y a un grand marché couvert (un petit Marché Jean-Talon si vous voulez, mais où on y trouve peu de fruits et légumes - c'est plutôt une concentration de bouchers, poissonniers, boulangers, restos, et de petits commerces de cossins) qui s'adonne à être aussi la station de bus municipaux. Et il y a 2 autres stations de bus plus loin dans la ville.
Les jeudi et vendredi, il y a la féria où des producteurs locaux viennent en ville vendre leurs fruits et légumes. La fin de la 2e journée permet d'y faire de belles économies généralement.
Et il y a même un genre de Costco réservé aux membres, et un stade pour le soccer, avec sa cuisine qui sent la friture !
Vous cherchez quelque chose, nommez-le, il y en a probablement !
C'est dans la présentation que c'est différent. Ainsi, un centre d'achats comme on connait au Québec, il n'y a pas. Et un Wal-Mart, non plus.
 
Justement je dois y aller cette semaine... qu'est-ce que je ramènerai donc ??  Des photos !

MF XX
 

dimanche 18 novembre 2012

Il vaut mieux ... -Gandhi

Il vaut mieux y mettre tout son coeur et ne pas trouver les mots, que de trouver les mots et de ne pas y mettre son coeur.   ~Gandhi


Ahhh, le Costa Rica et sa végétation luxuriante !
Talle de bambous
bon okay,
ça se renomme difficilement
Je peux dire que je m'en mets plein la vue.

Malheureusement (ou heureusement ?) vous n'aurez pas en ma compagnie de cours d'horticulture ni de nomenclature élaborée. Je ne suis pas comme Larry Hogdson, le jardinier paresseux (horticulteur québécois qui écrit de bien beaux bouquins et organise des voyages horticoles partout dans le monde). J'ai bien 2 ou 3 très vieux livres en anglais ici, mais c'est difficile de trouver les informations sur leur nom et pedigree... et anyway, même si je me tapais du temps pour ça (et Dieu sait que j'en ai maintenant), personne ne les retiendrait, moi la première...  alors pourquoi passer son temps là-dessus... (finalement, je devrais m'inscrire au groupe de ces jardiniers paresseux ;-) ... je vais plutôt faire comme un ami (Luc) me disait, je vais au fil du temps, leur trouver des noms personnels à moi !
 
 
Voici deux splendides spécimens de fougère en pleine expansion, l'air de ne pas se demander par où ils devraient croître... ou s'ils devaient seulement le faire... la fin du monde en décembre, ça vous parle ?
Non, pas le moins du monde !
 
 
   
Avec les diefenbackias et autres plantes intéressantes, les lantanas poussent à plein dans les champs et sur les bords de route. Une autre 'mauvaise herbe' indigène qu'on a adopté dans les jardins québécois. Si je pouvais tous les exporter, je ferais fortune !

 Tiens, le bon Dieu a manqué de peinture pour cette mignonne et toute fragile herbe (à droite). Je vais l'appeler l'inachevée.

Quant à celle de gauche... un peu comme les orchidées, elle tente la séduction, mais en un peu moins réussi... quoique dans un champ, perdue au milieu de nulle part, c'est très mignon. Je l'appelle la sirène... de belles promesses mais que des illusions !
 
Et ici, des 'dormiron', nom espagnol de ce que j'ai toujours appelé des mimosas (ou les timides). En effet, quand on la touche, ses feuilles s'enroulent immédiatement. Vous en avez peut-être vu comme curiosité dans des commerces de plantes.    Voici le clip que j'ai mis sur facebook. Cliquez sur ce lien pour les voir se couvrir à mon toucher https://www.facebook.com/#!/video/video.php?v=489012141120008&notif_t=video_processed
 
 
On dit que la nature n'aime pas le vide.
Que si on ne prend pas soin de nos jardins,  le vent, les insectes, les oiseaux amènent des semences non-désirées de plantes environnantes -pissenlits, marguerites, érables (!), etc...
Ici au Costa Rica, la nature déteste le vide... et adore l'accumulation ! 
Merci dame Nature !
 
MF xx

Dans tout ce... – Proverbe

Dans tout ce que tu fais, hâte-toi lentementproverbe français

 
À la ferme, les voisins Rocio et Pancho (ce dernier toujours malade et à l'hopital à San Jose) sont les 'managers-responsables' pendant l'absence des proprios. Ils n'y font plus grand chose vous pensez bien, étant donné l'état de Pancho. On a la visite de Rocio de temps en temps et elle s'assure que tout va bien pour nous ici, sans doute pour faire rapport aux proprios, mais aussi pour faire une razzia dans le jardin... le sien ayant été ravagé par ses poules qui s'étaient échappé de leur enclos. Et aussi pour cueillir NOS fruits (;-). (En fait, je pense que sa maison est construite sur le terrain des proprios.) Et elle travaille ici depuis 20 ans, elle est donc chez-elle.
 
Il y a aussi un travailleur-ouvrier occasionnel. Nelson. Oui c'est bien avec lui que j'ai fait du cheval il y a presque 2 mois.  Nelson est l'homme de main pour tout genre de travaux, dont tondre le gazon. Ici, la tondeuse est rarement utilisée. On utilise plutôt la débroussailleuse. Je ne comprends pas, c'est long en ti-pet faire un terrain entier comme ça. J'avais observé la même chose en Asie.. peut-être que la tondeuse est trop vite...
Sur le clip ci-dessous, je vous montre son attirail. Je vous précise que quand il fait soleil, fait chaud en titi... il doit suer en dessous de son suit !
 
video
 
En passant, les proprios de la ferme habitent en Colombie-Britannique. Ils sont au Costa Rica peut-être 2-3 mois par année. Le reste du temps, ils utilisent les services de gardiens comme nous. On prend bien soin de leur paradis de retraite à venir.

MF xx

vendredi 16 novembre 2012

La gravité des ... -Anonyme

La gravité des choses n'est relative qu'à l'importance qu'on lui accorde. - Anonyme
 
Devanture d'un commerçant
de fruits et légumes à San Isidro
Je vous ai déjà parlé du coût de la vie au Costa Rica ?
On nous a dit que de toute l'Amérique centrale, nous avions choisi le pays le plus dispendieux. C'est effectivement cher à notre goût, pas mal plus qu'en Asie entécas.
Parfois, c'est presque aussi cher qu'au Canada. Et bien sur, tout dépend de ce qu'on veut monnayer. Je vous donne des exemples :
  • une chambre d'hotel: on peut trouver une place (minable) à 15-20$/nuit.
  • un repas très ordinaire au resto (un seul service pas de boisson) : on ne s'en sort pas en bas de 4-5$/personne. Il n'y a pas de petite gargote de coin de rue (du moins à San Isidro et les environs) comme en Thailande par exemple où on pouvait avoir un excellent repas pour 1$
  • une bière au bar: 900 Colons (presque 2$)
  • des vêtements, un appareil électronique ou un électro: sensiblement la même chose (sinon plus cher) qu'au Québec
  • de la bouffe à l'épicerie, du pain, de la viande... quasi pareil qu'au Québec... exception faite du beurre d'arachides... qui est NETTEMENT plus cher (500gr à 5$ !). (J'ai hâte de retourner au Panama où j'en ai acheté à 2 fois moins cher)
  • du cabernet sauvignon (1 litre en boite) : 2500 Colons = environ 5$... (2,50$ à la frontière du Panama pour la même boite...)
  • la location d'une voiture: environ 90$/jour, incluant les assurances full kit
  • ...

Mon petit potager s'agrandit vers la droite
pour les besoins... et parce qu'on a le temps
Si on veut économiser, on doit acheter des produits du potager, chercher dans les foires ou marchés d'agriculteurs (férias) ou chez le local
  • du fromage au lait cru (tellement bon) 1000 Colons (2$) le kilo (un méchant gros morceau)
  • un (gros) poulet entier (traité avec amour) 4000 Colons (8$)
  • des oeufs frais 100 Colons/oeuf (500 Colons=1$)
  • une main d'une dizaine de bananes: 300 Colons (un peu + de 50sous)... à moins que vous n'ayiez des bananiers dans votre cour... ce qui est notre cas :-)
  • un grand verre de jus d'orange fraîchement pressé sur le coin de la rue: 500Colons (1$)... ou gratos si on les cueille nous même dans l'un des arbres près de la maison...
  • ...
 
Les tomates s'en viennent...
grosses comme mon petit doigt
Bref, pour économiser un peu, on a avantage d'avoir un potager, à rester ici assez longtemps pour que semences, plants et animaux grandissent, de posséder de beaux arbres fruitiers, et/ou de devenir végétarien !
Et vive la simplicité volontaire (des vêtements à base de feuilles de bananier, me semble que ça m'irait bien :-)

Avec tout ça, je ne sais pas trop ce qu'est un salaire moyen d'un ouvier. On nous a dit qu'il gagne en moyenne entre 800 et 1500 Colons (entre 1,50$ et 3$) de l'heure.


Disons que les ananas, c'est
un cadeau pour les prochains gardiens...
c'est très long à pousser.
Pas grave, c'est le fun faire des expériences
Entécas, ce qu'on sait c'est que notre femme de ménage gagne un sacré salaire ! C'est la 1re fois que j'utilise ce genre de service. Une fois par mois, Lorena vient pour le nettoyage de la maison. C'est une voisine et amie des proprios. Ces derniers nous ont demandé de l'engager afin qu'elle puisse continuer à subvenir aux besoins de sa famille (6 enfants). 1500 Colons de l'heure. Je ne sais pas si elle charge ça parce qu'on est des gringos... mais au moins elle travaille bien  !


Tout ça pour dire qu'on est bien contents que notre vie à la ferme ne nous coûte presque rien (seulement notre électricité et internet) parce que nos économies vont toutes dans la bouffe !
...et les fèves à venir.
J'ai des rouges et des noires... je pense :-)
C'est difficile à concevoir que les ticos réussissent à vivre ici avec le coût de la vie des articles dans les commerces. Ils doivent avoir des animaux de ferme, un grand potager et manger ben de la légumineuse... ça y est, je comprends maintenant pourquoi ils mangent tant de pinto gallo (riz et beans noires dans tous leurs repas) !
 
Allez, buen provecho (bon appétit) !
 
MF :-)
 

P.S. Il y a aussi les services de professionnels qu'on nous a dit peu onéreux. Je n'ai testé qu'une dentiste... c'est effectivement comme on nous a dit... beaucoup moins cher qu'au Québec. 3 réparations mineures (caries): 50 000 colons (100$). C'est bon pour mon porte-monnaie !